18/03/2008

Comment l'UDC menace le libre choix du médecin...

Le 1er juin, nous voterons sur un nouvel article constitutionnel sur la santé. Cet article est un contre-projet à l’initiative lancée en 2003 par le parti de M. Blocher. Cette initiative visait à introduire plus de concurrence dans le domaine de la santé, se basant sur la fiction qui veut que plus de concurrence = baisse des coûts. La concurrence entre les caisses maladies n’ayant pas réussi à endiguer la hausse des coûts et l’ayant même probablement encouragé, il est facile de se rendre compte à quel point cet adage repose sur du sable.
Cela n’a pas empêché les chambres fédérales, dont on connaît la propension à faire les quatre volonté des assureurs-maladie, d’élaborer un contre-projet à l’initiative de l’UDC. Celle-ci s’en est contentée et a retiré son initiative. Non sans avoir manœuvré auparavant pour que cela se passe après les élections fédérales. Car il eût été fâcheux d’avoir à affronter les slogans «voter UDC nuit à la santé» ou «voter UDC: libre choix supprimé».


Car le contre-projet ne vise rien de moins que la suppression de l’obligation de contracter, donc la suppression du libre choix du médecin. En effet, le texte du projet soumis au vote (projet d’art. 117a al. 2 2ème phrase Cst «Les personnes assujetties à l’assurance obligatoire des soins peuvent choisir librement un des assureurs-maladie reconnus ainsi que les fournisseurs de prestations autorisés à pratiquer à la charge de l’assurance-maladie.») est une base légale suffisante pour autoriser les assureurs à ne collaborer qu’avec les «fournisseurs autorisés», c’est-à-dire choisir avec qui ils souhaitent travailler (liberté de contracter). Il est certes moins clair que celui de l’initiative (projet d’art. 117a Al. 2 Cst «Les assureurs proposant l’assurance de base et les fournisseurs de prestations médicales et de soins concluent des contrats de prestations qui répondent aux besoins des assurés.»), mais c’est probablement dans le dessein de tromper l’électeur. Il n’en signifie pas moins la fin du libre choix du médecin, mais aussi du lieu de traitement, ce «libre» choix ne pouvant s’effectuer que parmi les médecins et hôpitaux «autorisés» à pratiquer par les caisses.


Ce seront les personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques qui en subiront les conséquences. Leurs médecins, qui leur prescrivent des traitements coûteux, seront exclus, car trop chers, par les assureurs. Leurs patients n’auront plus d’autre choix que de changer de médecin (à moins que leur nouveau médecin ne subisse le même sort) ou de renoncer au remboursement de leurs soins. Et qu’adviendrait-il des patients forcés d’aller se faire soigner loin de chez eux, parce que l’hôpital de leur région n’a pas été agréé par leur assureur?


Le 1er juin, à moins de vouloir expérimenter ce que donnent les méthodes de l’UDC appliquées à notre santé, votons non à l’article constitutionnel.

18:50 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (52)

Commentaires

que dire du PS et de ses dirigeants qui bafouent la dignité humaine et nos libertés?

Écrit par : Jean Senter | 18/03/2008

"Cette initiative visait à introduire plus de concurrence dans le domaine de la santé, se basant sur la fiction qui veut que plus de concurrence = baisse des coûts. La concurrence entre les caisses maladies n’ayant pas réussi à endiguer la hausse des coûts et l’ayant même probablement encouragé, il est facile de se rendre compte à quel point cet adage repose sur du sable."

parler de concurence entre les caisses,ça serait de dire aux supers marchés,faites vous concurrence,mais à conditions d'offrir les mêmes prestation,vendre les mêmes produits aux mêmes prix,pour éviter d'avoir une clientéle à 2 vitesses.

D.J

Écrit par : D.J | 18/03/2008

Mais arrêter donc un fois de parler de M. Blocher, vous avez le même discour que la Ségolène! Que vous le vouliez ou non plus d'un tier des Suisses votent UDC, point. Parler de vos initiatives, des places de travail que VOUS créer (mis à part les fonctionnaires). Vos discours sont stèriles et ennuyeux.

Écrit par : E.T | 18/03/2008

En principe, je vote UDC, mais là, je peux vous assurer que je voterai socialo et avec les deux mains et je ne suis pas la seule. L'UDC ira se gratter ailleurs, je ne veux pas me retrouver comme aux Etats-Unis sans couverture du tout. Faites attention mon cher E.T de ne pas attraper une maladie grave car là, vous allez voir !!!
Avec ce système, il y aura les médecins pour les riches et les autres tocards qui vont conclurent avec les assurances pour pouvoir travailler qui seront pour les pauvres. Mais c’est une plaisanterie cette histoire, celui qui est pour ce principe doit quitter le gouvernement car il est pour tuer les pauvres gens malades. On a assez de dictat comme ça, sans encore nous faire de telles assurances. L’UDC ira se faire pendre ailleurs avec ce genre d’idée. C’est bien pour ça qu’il nous faut plusieurs partis politiques, tous ceux qui sont contre les intérêts des citoyens, il faut tout de suite les mettre sur le gril.
Continuez mon cher Christophe, vous êtes jeune et on a besoin de vous pour expliquer sur votre blog afin que les citoyens ne se fassent pas endormir.

Écrit par : Sofia | 19/03/2008

Cher E.T.
Je condamne en effet beaucoup l'UDC, vous avez raison. En voici les raisons:
-Malgré sa prétendue politique d'opposition, l'UDC dicte le ton et domine la majorité bourgeoise. Dernier exemple en date: l'augmentation de l'âge de la retraite des femmes et le sabordage de la retraite flexible.
-le sujet de la votation du 1er juin est un contre-projet à une initiative irresponsable de l'UDC. J'appelle à voter non à ce projet stupide et dangereux. Et, en parlant de l'UDC, je ne fais que dire qui en est la cause. Afin que les électeurs de l'UDC se rendent compte que ce parti ne défend pas leurs intérêts et réagissent comme Sofia.

Cher Jean Senter, donnez-nous des exemples de ce que vous avancez!

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 19/03/2008

Dans tous les cas, il ne faut pas se faire berner car l’UDC est bien joli, on ne va pas les suivre comme des aveugles car on n’est pas sourd.
Je peux vous dire que je fais parti d’une association pour des maladies chroniques et on ne suivra jamais l’UDC. Être malade c’est déjà très difficile à gérer, mais se faire crucifier en plus par les assurances maladies, on n’est pas du tout d’accord. Pour ma part, il faut en parler et en parler autour de soi, car les gens, ils se font vite embobiner, il ne faut pas avoir peur d’expliquer, j’ai vu que cela marche, c’est notre seul moyen pour contrer l’UDC sur le social. La retraite est déjà absurde, faite attention, il vaut mieux accepter 65 ans pour les femmes mais refuser que les hommes travaillent au delà de 65 ans car si non, il n’y aura jamais de fin et nos jeunes vont se retrouver à travailler jusqu’à leur mort, ne démolissons pas les acquits que nos anciens qui ce sont battus pour les obtenir.

Écrit par : Sofia | 19/03/2008

Cher Sofia
vous aviez de bons principes. Regarder ce que les biens pensant socialistes ont fait de Cargo CFF. Avec quelle facilité et brutalité ils ferment au Tessin et à Fribourg. Je viens d'apprendre que UNIA possédait des hôtesl de luxe et Wellness! Moi cette façon de faire me rappel étrangement la DDR est ses hôtels reservés aux dirigeant du parti!
Vous avez raison nous ne devons pas donner un chèque en blanc à l'UDC mais encore moins à la gauche! Je peux vous garantir que dans les hôtels d'UNIA pas un de "la base", comme ils disent ne peut se le payer! La gauche est un parti de fonctionnaire pour les fonctionnaires, ils veulent le beurre et l'argent du beurre sur le dos des autres.

Écrit par : E.T | 19/03/2008

@Sonia, vous vous dites UDC, mais ne suivrez pas le parti sur cette initiative...libre à vous...mais faire de la propagande anti-UDC...c'est grave, laissez les autres choisir tranquilles...
Sérieusement, je pense qu'il faudrait plutôt réfléchir ensemble à une solution equitable au lieu de se quereller sans fin...ne dit-on pas que l'union fait la force ? Union Démocratique du Centre...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 19/03/2008

Cher ET, vos accusations sont sans fondements.
"Les socialistes ont coulé cargo". C'est plutôt la libéralisation du transports des marchandises, voulue par la droite et les milieux économiques. Certes, des membres du PS, dont M. Leuenberger ont des responsabilités, mais le fait qu'ils soient membres du PS ne saurait suffire à rejeter la faute sur l'entier du parti. D'autant plus que les socialistes fribourgeois et tessinois se battent pour conserver les emplois.
Quant aux hôtels d'Unia (et des autres syndicats), vous ne savez visiblement pas de quoi vous parlez. Ces hôtels ont été construit lorsqu'il n'y avait pas de congé-payés, dans le but de permettre aux membres d'aller à bas prix en vacances. Depuis, les choses ont évolué et les vacances se sont démocratisées. Si les hôtels ont évolué vers une gamme plus élevée (et peut-être moins accessible à tout un chacun, c'est vrai), c'est parce que c'était la seule alternative à leur faillite. Et donc à la perte d'investissement réalisés avec l'argent des membres et décidés par les membres (car, ne vous en déplaise, dans les syndicats suisses, ce sont les membres qui décident démocratiquement). Dans tous les cas, les membres ont droit à un rabais lorsqu'ils descendent dans les hôtels appartenant au syndicats, et ils en sont en général contents. Quant aux dirigeants, il n'ont pas de rabais particulier et paient leurs nuitées comme tout le monde. Cela n'a rien à voir avec l'allemagne de l'est (mais la DDR est bien pratique lorsqu'il s'agit d'invectiver la gauche, même s'il n'y a absoluement rien à voir entre PSS et DDR...). Pour plus d'info: http://ferien.unia.ch/Enfin-vacances.484.0.html?&no_cache=1&L=0&L=1

Cher M. Dumitrescu, ne tentez pas de faire croire que l'UDC est un parti du centre, même si son nom français le prétend encore fallacieusement. L'UDC est un parti d'extrême-droite, xénophobe et ultralibéral. En l'espèce le contre-projet à l'initiative UDC est tout sauf "équitable". Et il est tout sauf le résultat d'un compromis.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 19/03/2008

@ Victor
Je vote en principe UDC, mais je leur donne pas ma vie, je ne suis pas stupide. Je ne voterai jamais pour un parti qui ne respecte pas les intérêts des citoyens. Dans le cas présent, l’UDC déraille complètement, faite attention à ne pas vous faire dicter le jour du câlin avec votre femme. Je trouve impressionnant que vous admettez que l’on vous impose le médecin, vous êtes libre de soutenir les idées que vous voulez, j’espère que vous garderai la santé le longtemps possible afin de ne pas être obligé de demander la permission pour vous faire soigner.

Écrit par : sofia | 19/03/2008

@ Jean Christophe
Je ne me suis jamais senties d’extrême droite en votant pour l’UDC, je ne suis pas non plus raciste, dommage que vous voulez toujours traiter l’UDC de raciste avec ça les personnes se ferment et votent par rage contre leurs intérêts donc pour l’UDC même s’il n’adhère pas forcement sur le sujet. Je suis sûre que ça pourrait desservir la gauche dans certaines situations si vous arrêtez cette polémique. Il faut plutôt expliquer à chaque fois les défauts du partie défaillant pour que le peuple résonne et vote dans le bon sens.

Écrit par : sofia | 19/03/2008

Chère sofia,
Tant mieux si vous ne vous sentez pas d'extrême-droite, ni raciste. Il n'en demeure pas moins que l'UDC s'est rendue spécialiste de campagnes xénophobes, accueille des racistes condamnés par la justice sur ses listes dans les canton de VD et souhaite la suppression de la norme pénale anti-raciste.
Je ne prétends pas que certaines personnes votent par rage UDC. En revanche, beaucoup le font contre leurs intérêts, c'est vrai.
Par exemple, les retraités, dont les rentes n'auraient pas été indexées l'an passé si la 11ème révision de l'AVS, soutenue par l'UDC, avait passé la rente. Proposition qui revient sur le tapis, encore soutenue par l'UDC.
Par exemple les personnes en formation, car l'UDC plaide pour une réduction des investissements dans la formation et la recherche.
Par exemple les salariés, car l'UDC a refusé les mesures d'accompagnement à la libre circulation des personnes et refuse que les mesures de lutte contre la sous-enchère salariale soient améliorées.
Par exemple les gens soucieux de leur sécurité, car l'UDC refuse la création de postes dans la police (dernier exemple en date: VD).
Par exemple les femmes, que l'ancien président de l'UDC Suisse souhaitait confier "à la cuisine".
Etc.
SI vous souhaitez d'autres exemples des défauts de l'UDC, il en existe encore plein et je les donnerai volontiers.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 19/03/2008

"La retraite est déjà absurde, faite attention, il vaut mieux accepter 65 ans pour les femmes mais refuser que les hommes travaillent au delà de 65 ans car si non, il n’y aura jamais de fin et nos jeunes vont se retrouver à travailler jusqu’à leur mort, ne démolissons pas les acquits que nos anciens qui ce sont battus pour les obtenir."
chére Sofia

C'est la faillite par la statu quo des électeurs qui vont démolir ce que nos anciens ont obtenu

Écrit par : D.J | 19/03/2008

Il faut toujours dénoncer, vous avez raison mais essayé de ne pas dire que l’UDC et un parti d’extrême droite. Je ne suis absolument pas raciste ! Mais avoué qu’il y a des choses qui dérangent. Tout accepter dans notre pays, non ! Là je vote comme l’UDC ce n’est pas du racisme c’est une protection de notre pays, il faut aussi que chacun défende ses pensées sans être traité de raciste. Je suis d’accord avec tous les défauts que vous citez sur l’UDC mais j’ai des points ou je vote toujours UDC. Pour la retraite, je n’accepte pas le résonnement de l’UDC, je n’ai pas envie que les citoyens meurent sur leur place de travail. Je ne défends pas ma croûte puisque je suis déjà à la retraite anticipée, pas tout le monde à cette chance. Je ne voudrai pas regarder que sur moi, car il y a les personnes usées avant la retraite, malade ou le raz le bol, de ce fait, je n’accepterai jamais une retraite à plus de 65 ans.
Rappelez-vous lorsqu’il y avait l’or de la banque national, Blocher avait proposé de le mettre dans l’AVS et Couchepin nous a démontrer le contraire. Une fois que l’or a été partagé, tout le monde s’est mis à dire que les caisses de l’AVS ne sont pas très bonnes, maintenant, qu’ils se débrouillent, ils n’ont qu’à prendre cet argent sur leur compte en banque. On ne veut pas payer plus et on ne veut pas travailler plus.

Écrit par : Sofia | 19/03/2008

Chère Sofia,
Je n'ai prétendu que vous votez UDC parce que vous seriez raciste. Ceratinement pas. Je prétends juste que l'UDC est un parti d'extrême-droite appliquant des méthodes xénophobes. Et elle se sert de son succès pour faire passer ses idées nuisibles p. ex. à l'AVS, comme dans l'exemple que vous évoquez. Il faut bien vous rendre compte qu'en votant UDC, vous renforcez ses positions, même si elles nous vous plaisent pas, même si elles sont absurdes et contraires à vos intérêts.
Concernant l'or de la BNS, M. Couchepin et M. Blocher ont prétendu bien avant la votation sur l'or que l'AVS avait des problèmes. Cette stratégie vise à faire peur aux gens pour qu'ils acceptent les baisses de prestations. Mais ce qu'ils prétendent est tout simplement faux: Pour 2007, les calculs du conseil fédéral prévoyaient un déficit de 2 milliard et l'AVS fait un bénéfice de plus d'un milliard. Lors de ces dernières années, c'était exactement la même chose: l'AVS a fait du bénéfice chaque année, alors qu'ils nous prédisaient des déficits sans fin. L'AVS est saine et solide et elle a les moyens d'introduire une retraite flexible digne de ce nom.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 20/03/2008

J’insiste sur le fait que je ne vote pas forcement UDC, je ne veux pas que l’on touche à tous les acquits que nos anciens ont mis en place, par contre tout ce qui concerne la criminalité, je vote UDC car j’ai mes raisons. Je n’accepterai jamais que la Suisse devienne la poubelle du monde. Ceux qui viennent dans notre pays ont le devoir de le respecter et doivent s’intégrer donc respecter nos coutumes et pratiquer les leurs chez eux (à la maison) Si un autre parti travaille dans ce sens, je le suivrai aussi. Ce n’est tout de même plus tolérable de remettre en question le sapin de noël dans les écoles et il y a bien autre chose qui ne sont plus tolérable. Alors demandez à la gauche de ne plus tolérer tout ça et ils y gagneront beaucoup car jusqu’à présent, ils veulent se montrer en bien pensant en ramasseur de criminel etc… c’est pour ça qu’il y en a marre de la gauche. Tout le monde ce plaint de la même situation alors réfléchissez bien ! Et montrez-vous pour une politique qui protège notre pays et là, je suis sûr que la gauche se remontera très vite. Dites-vous bien que la gauche branle au manche ! dommage !!!

Écrit par : sofia | 21/03/2008

Chère Sofia, dans ce cas, réfléchissez à la politique de l'UDC en matière de criminalité et d'immigration:
-l'UDC, par sa politique de coupes budgétaires (il faut bien financer les baisses d'impôts pour les gens fortunés et les gros actionnaires...) oppose à ce que les forces de l'ordre aient des moyens. Je vous donne un exemple concret: l'an passé, le grand conseil vaudois devait voter un ammendement déposé par le PS pour augmenter de deux postes le budget de la police cantonale. L'UDC la refusé et son avis l'a malheureusement emporté. Moralité: l'UDC ne veut pas que la police soit forte et efficace, car elle a besoin d'un maximum de criminalité pour que la population ait peur...
-L'UDC use et abuse de la main d'oeuvre étrangère, mais refuse les mesures de lutte contre la sous-enchère salariale. L'ancien vice-président de l'UDC, M. Fattebert a ainsi été pincé car il employé des travailleurs polonais au noir. L'UDC n'aime pas les étrangers, sauf si elle peut les exploiter illégalement. Autre exemple: M. Jenni, entrepreneur et conseiller aux Etats UDC du canton de Glaris, a été pincé parce qu'il ne respectait pas les salaires minimaux et faisait donc de la sous-enchère salariale. il a dû rembourser les travailleurs qu'il avait arnaqué et s'est pris une amende. Mais il continue à s'opposer aux contrôles (certainement pour ne pas se faire pincer) ainsi qu'au renforcement des mesures d'accompagnement à la libre circulation des personnes (certainement parce qu'il est favorable à la sous-enchère...)
-Je ne sais pas pourquoi vous mettez l'histoire de la suppression du sapin de Noël sur le compte de la gauche. La gauche n'est pas pour la suppression du sapin de Noël dans les classe.

Il me reste une question: Que devrait contenir une politique qui protège notre pays? Je vous détaillera volontiers nos propositions à ce sujet si vous précisez un peu!

Cordialement
JCS

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 22/03/2008

Je peux tout à fait préciser, l’UDC est contre l’ouverture du pays aux étrangers, ils l’ont toujours crié haut et fort. Quant à la gauche, ils les ont toujours contrés, en criant Raciste c’est le seul mot qu’ils ont dans la bouche.
Il est bien évident, qu’il y a aussi des UDC malhonnêtes, tant qu’il y aura de l’argent, il y aura toujours des crapules, c’est humain !
Je ne dors plus normalement à cause de la gauche ! si la gauche avait soutenu le fait que l’on expulse les étrangers criminels et que l’on ferme les frontières, je ne serai pas obligée de m’enfermer chez moi avec des alarmes.
Ce n’est pas normal d’être obligé d’avoir des frais supplémentaires lorsque l’on habite en maison alors que nous payons des impôts et pas qu’un peu.
Je ne connais plus personne dans mon quartier qui n’a pas du faire mettre une alarme, même ceux qui ont rigolé lors de notre problème, ils se sont fait agresser à leur tour et ils ont dû en arriver au même résonnement que nous, l’UDC plus alarme.
L’UDC n’a jamais refusé un budget pour augmenter la police, c’est absolument faux. Ils sont pour l’économie et le travail au mérite, Il faut structurer la police, je suis sûr que si la police pouvait travailler normalement, ils seraient plus efficace.
Les petits délinquants lorsqu’ils sont pincés, on les retrouve dans la rue au bout de quelques jours. C’est ça la politique de gauche ! Si la gauche ne criait pas toujours, UDC raciste ! Lorsqu’il s’agit de la sécurité, On en serait vite débarrassé.
Il y a qu’à voir l’histoire du taiser, qui était contre ? Pas l’UDC ! Yves Perrin a dû l’essayer pour prouver qu’il était nécessaire et pas forcement mortel. Bien sûr qu’il faut bien former la police pour ne pas avoir de bavure, si la police était soutenue par la gauche on aurait moins de problème.
Je connais beaucoup de personne dans la police et je peux vous dire que toutes les oppositions viennent toujours de quelqu’un de la gauche. Dommage que vous êtes chez les gauchistes, le peuple aurait besoin de personne jeune et avec de l’énergie pour se battre tous les jours contre les aberrations.
Il est bien évident qu’il n’y a pas que la criminalité et c’est pour ça qu’il faut rester vigilant, et c’est aussi pour ça que je vais sur les blogs qui peuvent refléter la vision de chacun afin de me préparer pour les votations.
Savez-vous combien coûte une alarme efficace ? Il y a l’investissement, l’abonnement pour l’entretien, et la maison de surveillance. Je vous laisse le soin de réfléchir se que me coute déjà la gauche…. juste pour ce coût, je devrai d’office voter non à tous ce que la gauche propose, mais j’essaye de rester zen et de contrôler la situation ce qui n’est pas facile.
N’oubliez pas qu’à Genève il y a tous les propriétaires de villa et d’appartement qui ont tous la même pensée sur la protection et ils savent tous d’où viennent les oppositions.
Le mouton noir, qui a fait le scandale, c’est de nouveau la gauche ! Donc vous êtes pour le mouton noir (les criminels) ! La gauche était devenue inculte et a voulu nous supprimer nos expressions. Un autre exemple qui devrait m’amener à ne plus essayer de discuter avec un de gauche. Depuis cette affaire, toutes les personnes qui n’avaient pas d’aprioris sur la gauche sont devenues de l’UDC, je peux vous dire que les partis de gauche se sont démolis eux même. Maintenant, ils reprennent les idées de l’UDC, tant mieux, il n’est jamais trop tard.
Je m’arrête là si non, je pourrai vous citer tellement d’événements que je ne pourrais plus faire autre chose que de vous écrire. Bonne journée cher Christophe.

Écrit par : Sofia | 22/03/2008

Chère sofia,

Je peux tout à fait vous prouver que l'UDC est contre une augmentation du nombre de postes dans la police. Lors des débats parlementaires au grand conseil vaudois, le chef de groupe UDC a pris la parole pour demander de refuser ces postes. Désolé, mais ce que je dis est parfaitement véridique. Libre à vous de refuser d'y croire...
Et pourquoi pensez-vous que beaucoup de monde pense que des alarmes sont nécessaires? Et bien, c'est justement parce que la police n'a pas assez de moyens (à cause de la politique budgétaire encouragée par l'UDC) que les privés sont obligés de se débrouiller tout seul. Conséquence: ceux qui ont les moyens se protègent, les autres n'ont que les yeux pour pleurer. Voilà la conséquence de la politique libérale de l'UDC, une politique du chacun pour soi!

La politique de coupes budgétaire de l'UDC a une autre conséquence: la justice manque de moyens. Comment expliquez-vous sinon que des délinquants soient relâchés sitôt attrapés? Là encore, on voit bien que la politique de l'UDC empêche l'amélioration de la sécurité publique.

Pour parler du taser: il s'agit d'une arme mortelle (près de 300 personnes sont mortes depuis 2001 suites à une intervention au taser), dont l'usage a été condamné par le comité de l'ONU contre la torture.

Expulser les étrangers criminels? Là encore, d'où tenez vous que la gauche est contre? C'est faux. La loi sur les étrangers le permet d'ailleurs déjà... C'est tout aussi faux que de prétendre que la gauche défend les criminels lorsqu'elle condamne l'affiche du mouton noir... Au contraire, la gauche souhaite que les criminels soient pourchassés et se bat donc pour que les forces de l'ordre aient les moyens de le faire. Ce à quoi l'UDC s'oppose.

Fermez les frontières? Allons bon, l'UDC ne veut pas réellement fermer les frontières! Elle souhaite au contraire encourager la sous-enchère et le travail au noir... L'UDC s'oppose à ce qu'on augmente les contrôles sur le marché du travail. Qui veut-elle protéger ainsi, sinon quelques entrepreneurs véreux???

Enfin, une dernière remarque. Vous accusez en bloc "la politique de gauche" comme si elle était responsable de tous les maux. Je vous rappelle cependant que la gauche n'a jamais été majoritaire en Suisse et que c'est une majorité bourgeois, dont fait partie l'UDC (ou alors qu'elle soutien et avec qui elle fait liste commune lors de élections) qui est aux commandes. Si une politique a échoué, ce n'est pas celle de la gauche car nous sommes minoritaires...

Cordialement

JCS

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 22/03/2008

Les taser seront utilisés seulement contre les étrangers criminels, ils savent qu'ils prennent un joker lorsqu'ils font un sale coup. S’ils en crèvent c'est leur problème.

Vous voudriez qu'on remplisse les prisons avec des étrangers criminels qui seront à notre charge.

Mais sérieusement, les socialistes et la gauche en général, vous êtes complètement malades. De plus une fois que vous aviez réussis à liquider Blocher, vous commencez à vous attribuer ses idées après les avoir combattues jusque là. Vous faites exactement ce que Sarkosi à fait à Le Pen, sauf que Sarkosi est valable et vous vous êtes minable. Croyez moi, maintenant vous avez fini de tuer la gauche, vous faites de l'autodestruction de votre personne et de votre parti. Avec vos billets et votre raisonnement, vous avez rendu service à la droite et surtout à l'UDC qui vous en remercie.

Comme vous êtes jeune, c’est très bien d’avoir fait vos armes chez les socialo et lorsque vous aurez atterri, vous pourrez toujours rejoindre l’UDC en connaissance de cause. Pour cela, il y a encore du travail, mais ne désespérez pas, ça viendra avec le temps, l’argent et un bon délavage du cerveau.

Écrit par : censuré | 23/03/2008

À Sofia
Chère madame, pourquoi communiquez-vous avec un socialo ? Vous voyez bien qu’ils sont de mauvaise foi, ils s’attribuent tout ce que l’UDC a toujours voulu faire et que les socialos ont toujours combattu. Ancienne socialiste, venue à droit depuis le mouton noir, socialiste non merci !

Écrit par : Martine | 23/03/2008

"Pour parler du taser: il s'agit d'une arme mortelle (près de 300 personnes sont mortes depuis 2001 suites à une intervention au taser), dont l'usage a été condamné par le comité de l'ONU contre la torture."
Savez-vous qu'elle est la définition du mot arme ?
Si une arme ne serait pas mortelle...ce ne serait pas une arme...
Bien au contraire, le taser est un instrument qui peut immobiliser une personne, sans pour autant la tuer.
Dieu merci, les policiers sont formés à son utilisation !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 23/03/2008

Vous avez raison Sofia, ici les arguments de JCS ne sont que mensonges, inventions et imaginations d'un petit jeune. Laisson le mûrir, la vie lui montrera la réalité.

Écrit par : Max | 23/03/2008

Mais ma parole Victor, vous ne savez plus ce que vous dites, le taser, c’est une arme ou pas ! Une fois vous dites que le taser a tué 300 personnes et après c’est juste pour immobiliser.
Je crois rêver le monde est fou ! C’est comme sur le blog à Ziziadis un certain D.J. nous parle de machine-outil, ce pauvre n’a pas réagi que la machine outil c’est fini depuis très longtemps. Il y a 19 ans, lorsque j’ai accompagné mon fils pour un apprentissage dans la machine outil, tous les profs se sont moqué de lui, maintenant on n’en parle même plus c’est même un nom qui a disparût. Je plaisante bien sûr ! Mais on n’en n’est pas loin.
Les gens ne sont pas cohérents, c’est pour cette raison que j’ai peur que ces mêmes gens voteront pour qu’on nous impose les médecins.

Écrit par : sofia | 23/03/2008

@ sofia...est-ce que toutes les personnes sur lesquels le taser à été employée sont mortes ? NON...Christoph Blocher et Yves Perrin l'ont essayé et sont toujours vivants...JC Schwaab écrit que le taser est une arme mortelle...à quoi sert une arme ?
J'écrit que le taser est un instrument qui mobilise...

Mais ... je me demande ... avez-vous lu tout ce que j'ai écrit ?
Si OUI...alors...il y a une erreur quelque part...mais certainement chez vous

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 23/03/2008

M. Dumitrescu, comment expliquez-vous le nombre de morts dus à l'emploi de taser, s'il ne s'agit selon vous que d'un "instrument qui peut immobiliser une personne sans pour autant la tuer"?

Max, si je comprends bien, vous m'accusez de mentir. Voici donc mes sources: allez sur www.vd.ch/gc vous y trouverez le bulletin du grand conseil du 5 décembre 2007. Vous pourrez y lire l'intervention du chef de groupe UDC qui demande de refuser une augmentation des postes de la police cantonale. Proposition soutenue par les députés socialistes. Mais bien entendu, libre à vous de continuer à dire que ce que je raconte ne sont que "mensonges, inventions et imaginations". Ou peut-être m'accuserez-vous d'avoir manipulé le bulletin du grand conseil? A moins que ce soit plutôt le fait que ces vérités vous dérangent parce qu'elles ne correspondent pas à votre vision des choses...

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 23/03/2008

M. Schwaab...je ne suis pas un expert en la matière.
Je sais par contre que le taser n'est pas mortel dans 100% des cas, comme le serait un FASS 90, point barre.
Sinon, Blocher et Perrin du SVP-UDC, serait déjà morts !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 23/03/2008

Lorsque les étrangers criminels seront renvoyés, il n'y aura pas besoin de plus de flics !

Écrit par : Max | 23/03/2008

Comme il y a Sofia et sofia...j'ai repris le commentaire de Sofia ci-après :

"Il y a qu’à voir l’histoire du taiser, qui était contre ? Pas l’UDC ! Yves Perrin a dû l’essayer pour prouver qu’il était nécessaire et pas forcement mortel. Bien sûr qu’il faut bien former la police pour ne pas avoir de bavure, si la police était soutenue par la gauche on aurait moins de problème."

Sinon, sur YouTube, le test fait par Blocher et par Perrin doivent y être encore...

A propos du TASER, il sera employé seulement sur les étrangers à expulser ET récalcitrants !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 23/03/2008

Cette fois on est entièrement d'accord Victore.

Écrit par : Sofia | 23/03/2008

Ouf...mieux vaut tard que jamais...au fait...vous avez 2 signatures ?
Sofia et sofia ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 23/03/2008

Oui, c'est moi les deux fois, c'est une erreur, excusez moi .

Écrit par : Sofia | 23/03/2008

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, avec Windows Vista, j'ai aussi un correcteur d'orthographe, ainsi que la mémorisation de mes coordonnées.
Sans pour autant vouloir faire de la pub...
Cela me facilite grandement la vitesse de mes commentaires...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 23/03/2008

Je n'ai pas encore pris Vista car il faudrait changer l'imprimante et le scaner. Je vais encore attendre que les défauts de jeunesse soient corrigés.

Écrit par : Sofia | 23/03/2008

Monsieur Dumi "13 coups",
Pas possibel! Vous faites exprès pour que j'utilise une "distortion" de votre patronyme ! Vous dites:

"Je sais par contre que le taser n'est pas mortel dans 100% des cas, comme le serait un FASS 90, point barre."

Mais, même le Fass 90 n'est pas mortel à 100%, serait-il donc utilisable en lieu et place du Taser? Ou bien, où est-elle la limite statistique de mortalité pour qu'une arme soit admissible pour expulser des étrangers récalcitrants?
Si vous même, ou votre ascendance, (j'espère que vous pourrez rester en Suisse autant qu'il vous plaira) n'avait pas reçu l' "autorisation" de rester en Suisse, vous ne pensez pas que le retour dans le pays d'origine se serait fait avec une certaine réticence. (malheureusement "récalcitrance" n'existe pas). Et je comprends parfaitement cette réticence d'ailleurs!
Alors avec quelle arme auriez vous voulu être "traité"? Celle avec un risque létal de 0, 1, 2, 5, 10, ou 50 %. Allez! Ne chipotez pas pour quelques %, 0 ou 10 %, ce n'est qu'une péccadille !

Écrit par : père Siffleur | 23/03/2008

En effet, MM Blocher et Perrin ont testé le taser. Dans des conditions optimales que l'on ne retrouve jamais dans la réalité. Ils étaient calmes, en bonne santé, sous contrôle médical, l'opération s'est fait dans le calme, les intervenants (tireurs et cibles) étaient parfaitement concentrés sur ce qu'ils faisaient. Les morts dus à l'emploi de taser ont eu lieu alors que les victimes étaient stressées, avaient des problèmes de santé, les tirs ont eu lieu dans la précipitation. Bref, les conditions dans lesquelles les interventions ont de bonnes chances d'avoir lieu... La remarque du père siffleur est très juste: même si le taser n'est mortel que dans un nombre très restreint de cas, c'est déjà trop. Nous présenter cette arme, ou cet instrument, peu importe, comme quelque chose d'inoffensif est donc une vaste tromperie.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 23/03/2008

Donc d’après vous il faut prendre un risque zéro avec ces criminels, par contre nous, ils peuvent nous gazer dans nos villas à nos risques, on doit accepter cet état de fait et s’y soumettre. Et bien sachez que pour moi, maintenant que nous avons été attaqués pendant la nuit, gazés, dépouillés avec la méthode albanaise d’après la police et bien maintenant il y a l’alarme dans tout le jardin, aux fenêtres pour nous réveiller et ensuite le 9 mm est chargé et les criminels n’auront plus aucune chance de ressortir de notre propriété sur leurs 2 jambes.

Écrit par : censuré | 23/03/2008

censuré, c'est parce que vous espérer être censuré que vous publiez ces appels à la loi du talion et plaidez pour des méthodes de far-west???
le taser doit être utilisé comme mesure de contrainte, c'est-à-dire pour expulser des gens qui ne sont pas forcément des criminels, et même dont le principal crime est de n'avoir pas les bons papiers... Visiblement, cela vous suffit pour justifier une exécution pure et simple.. A quand la chaise électrique pour les excés de vitesses?

Écrit par : le shériff | 23/03/2008

Pourquoi pas !

Écrit par : censuré | 23/03/2008

Quoi ! Monsieur Blocher a vraiment, lui aussi, testé le Taser!

Mais de quel côté était-il ? Côté arme ou côté électrodes-banderilles ?

Si c'est du côté arme, y avait-il des moutons noirs de l'autre?
Si c'est du côté électrodes, je pense vraiment que ce n'est pas Couchepin qui tenait le Taser. Auquel cas le courant n'aurait pas passé, il n'a jamais passé entre ces deux "politicards".

Écrit par : père Siffleur | 23/03/2008

Oui il l'a testé en direct à la tv !

Écrit par : censuré | 23/03/2008

"C’est comme sur le blog à Ziziadis un certain D.J. nous parle de machine-outil, ce pauvre n’a pas réagi que la machine outil c’est fini depuis très longtemps."

chère Sofia,c'est le dénomé Fufus qui à parlé de machines-outils,j'ai seulement confirmé que l'exportation Suisse ce porte bien.je n'est peux ètre pas réagit sur le fait que les m-o n'existe plus,mais celà me semble moins grave que d'ignorer que la Suisse exporte énormement à l'étranger.
D.J

Écrit par : D.J | 23/03/2008

Avec le taux de change actuel de l'euro et du dollar, l'exportation va devenir de plus en plus difficile.

Écrit par : censuré | 23/03/2008

Toutes mes excuses mon cher D.J « la machine outil en suisse », c’était bien ce fou de fuFus qui à l’air complètement plombé du cerveau ! Que voulez-vous, il y a tellement à lire que parfois c’est difficile à tout enregistrer. Avec toutes mes excuses et bonne soirée.

Écrit par : Sofia | 23/03/2008

Paradoxalement, c'est parce que le taser est moins dangereux qu'un pistolet que je le trouve dangereux...

Ce qui me dérange, ce sont les dérives toujours possibles...

Quelques coups de matraque laissent des traces. Si elles sont justifiées, pas de problème. Par contre, s'il s'avère que la matraque a été utilisée abusivement, la victime peut, après constat, se tourner vers la justice pour réparation...
Avec le taser, un policier sur les nerfs ou dépassé ou juste violent pourra se défouler avec la "petite chaise électrique portative" sans laisser de traces...
Avant, il y avait le bottin de téléphone, mais c'était nettement moins dangereux!

Holà, holà, du calme, les excités de la gachette, je ne dis pas que les policiers font mal leur boulot en général (je les remercie d'ailleurs de travailler dans des conditions de plus en plus difficiles), je parle des abus possibles!!!

La plupart des polices cantonales se sont exprimées pour dire que cet arme était inutile, car elles avaient assez de moyens pour faire respecter la loi.
Dans la panoplie des mesures de contrainte, il y a les menottes,les spray au poivre, les matraques, les chiens (ça me fait penser aux films sur les SS ou la prison d'Abou Graïb)... Ne me dites pas que quatre ou cinq policiers ne sont pas capables de maîtriser une famille de requérants récalcitrants avec ça!!!
On a refusé les baillons et les casques pour ne pas risquer l'étouffement, donc il fallait aussi logiquement ne pas inclure le taser.
Mais évidemment, pour ne pas faire capoter tout le projet, alors va pour la taser (belle conscience politique!).
Perrin n'a pas reçu la dose maximale, le choc électrique n'a été que d'une seconde au lieu des deux secondes habituelles...
Allez faire un tour sur Youtube pour voir le joujou en action. Edifiant...

Pour moi, cette histoire de taser est le signe d'une grave dérive qui va dans le même sens que la légitimation de la torture par le gouvernement Bush, une décision qui aurait fait hurler de honte et de dégoût il y a à peine quelques années et qui ne fait presque pas de vague!!!
Que l'on ait réagit tardivement et mollement à l'agression de notre pays par des criminels étrangers, c'est un fait, mais bafouer la dignité humaine ne résoudra pas le problème....au contraire!

PS: Le Polonais, tué au taser dans un aéroport canadien, attendait depuis plusieurs heures dans une salle, tournant en rond, ne parlant pas l'anglais, ne comprenant pas pourquoi il était bloqué là, manifestement pas bien, paumé, bref, il pète un plomb et démolit un ordinateur, on vient le "calmer" avec deux décharges de taser et il meurt. Voilà.
Bien sûr, dans une salle d'aéroport bardée de caméras, quadrillée par des policiers, pleine de touristes et autres employés, personne ne s'est simplement approché de lui pour l'aider....
Pourquoi cela ne pourrait pas se passer chez nous?

Écrit par : Olegna | 23/03/2008

Je viens de supprimer un commentaire de sofia contenant des appels inacceptables aux armes et à la haine. C'est d'autant plus regrettable sofia participait avant à la discussion avec des arguments. C'est la première fois que je supprime un commentaire, que ce soit sur ce blog ou sur mon blog principal http://www.schwaab.ch/. Selon les règles d'utilisation des blogs 24H/tdg, je suis responsable de la modération des commentaires et me suis donc vu contraint d'agir ainsi. (http://www.tdg.ch/pages/home/tribune_de_geneve/divers/detail/(contenu)/31785 )

Jean Christophe Schwaab

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 24/03/2008

Grand merci à Olegna d'avoir rappelé ces détails concernant le taser. N'oublions pas que l'UDC a soutenu la privatisation de la police ferroviaire (avec autant d'énergie qu'elle soutient la privatisation totale du système de santé, comme dans le cas qui est censé nous occuper sur ce billet de blog): Confier de telles armes à des gens dont on ne saura pas comment ils ont été formés, qui peut les acheter et quelle responsabilité endosse leur employeur, non merci!
Sur la privatisation de la police ferroviaire: http://www.schwaab.ch/archives/2008/03/12/forces-de-lordre-la-privatisation-nest-plus-rampante-mais-evidente/

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 24/03/2008

@ père siffleur

"Monsieur Dumi "13 coups",
Pas possibel! Vous faites exprès pour que j'utilise une "distortion" de votre patronyme ! Vous dites:

"Je sais par contre que le taser n'est pas mortel dans 100% des cas, comme le serait un FASS 90, point barre."

Mais, même le Fass 90 n'est pas mortel à 100%, serait-il donc utilisable en lieu et place du Taser? Ou bien, où est-elle la limite statistique de mortalité pour qu'une arme soit admissible pour expulser des étrangers récalcitrants?"

Voila ou je voulais en venir...Taser ou FASS 90, ne sont pas mortels à 100%, tout dépend de celui qui l'utilise...il peut tirer avec son pistolet dans les jambes ou les bras et puis voila, pas de mort...
Quant à moi, mon nom de famille n'indique pas ma citoyenneté suisse, je vous l'accorde...mais en octobre 1990, je n'étais pas suisse et j'ai failli me faire tirer dessus par les garde-frontières suisses...mais ce n'est pas pour autant que je les blâmerait, ils étaient en train de faire leur travail et moi...de passer illégalement leur douane-frontière...c'était bien moi l'intrus, le criminel et je le savais...je savais pertinemment à quoi m'attendre...comme d'ailleurs tous les criminels, peut importe le délit commis, vol, assassinat, viol...etc.

Il faut cesser de croire et de dire...les pauvres criminels...les féroces policiers...c'est bien notre société que l'on demande aux policiers de protéger, souvent même au péril de leur vie...je me rappelle la mort du garde-frontière de Meyrin il y a quelques années...
Il est clair que je préfère que personne ne meurt, mais à choisir entre un policier, voir un garde-frontière, des employés que l'on paye pour respecter la loi et protéger notre mode de vie ET un criminel, je préfère que ce soit le criminel qui meurt.

Si je part de chez moi, pour faire les courses, sans prendre mon porte-monnaie, est-ce que la caissière me laissera partir avec la marchandise du magasin, sans la payer ?
A part les dissidents politiques, bien connus et peu nombreux, pourquoi les demandeurs d'asile ne présentent pas leur passeport ?
Soit disant, ils en ont pas...mon œil...pour venir en Europe ils ont bien les sommes nécessaires pour payer les passeurs, mais pas pour en établir un passeport ?

L'angélisme de certains, nous coûte à tous...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 25/03/2008

Peu importe d'où vient le projet ou le contre-projet, nous devons voter consciemment en sachant si c'est l'es lois de l'économie qui doivent diriger les traitements des maladies ou si ce sont les professionnels, médecins ou thérapeutes, dûment formés, qui évaluent la situation de chaque patient afin de le soigner de la façon la plus adéquate possible..

Écrit par : maflor | 25/03/2008

maflor résume admirablement les enjeux!

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 25/03/2008

Bravo maflor, bonne analyse.
Depuis de nombreuses années, les professionnels de la santé sont accusés d'être à l'origine des augmentations des coûts de la santé. Entre 1990 et 2008, les coûts des analyses (comme exemple) ont baissés de 60 %. Encore trop cher ? Monsieur Couchepin se chargera de les faire baisser encore de plusieurs % en 2009 et cela va faire mal...
Conséquence : dès 2009, plusieurs laboratoires devront fermer, donc une diminution des laboratoies ouverts 24/24 heures. Il suffira donc de tomber malade ou d'avoir une hémorragie durant les heures d'ouverture de bureau ! Soyons raisonnables et cessons de tirer sur l'ambulance.
Chez nos amis suisse allemand, la majorité des "patrons" hospitaliés (médecins) sont d'origine allemande. Dans nos uviversités, ont fait du numerus clausus en médecine et chaque année, plusieurs centaines d'assitants étrangers sont engagés dans ces hôpitaux. Merci à nos décideurs pour cette politique "cohérente" à leurs seuls yeux.
La suppression de l'obligation de contracter ? Que les politiciens le fassent et qu'ils assument leur geste jusqu'au bout de la catastrophe qui en découlera.
Je ne suis pas très optimiste pour l'avenir de la prise ne charge des patients en Suisse. Mais on ne peut que prendre note des décisions du peuple souverain et appliquer celles-ci malgré les conséquences sur la qualité des soins.
Ne votez pas avec votre coeur mais avec votre tête !

Écrit par : Atome | 27/03/2008

Cher Atome, merci pour cette excellente remarque.
Il y a quelques années, l'Union des Etudiant-e-s de Suisse (UNES) se battait contre les numerus clausus et les coupes dans les budgets de l'éducation. On nous répondait alors systématiquement (quand on prenait la peine de nous répondre, pensez, des étudiants...): "il faut diminuer les coûts de la santé et de la formation" ou "ne vous inquiétez pas, il n'y aura pas de pénurie, les lois du marché y veilleront".
Aujourd'hui, la note se paie contant: la pénurie de personnel soignant est une réalité. Mais on trouve toujours des partis (notamment l'UDC) pour vouloir diminuer les dépenses en faveur de la formation et la recherche... Et il faudrait faire confiance à leurs recettes en matière de santé publique??? Nous ne sommes pas fous!

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 27/03/2008

Les commentaires sont fermés.