11/06/2008

Fumée passive: les cantons peuvent persévérer

Le conseil national vient de prendre la décision d'autoriser les cantons à adopter une législation plus stricte en matière de lutte contre la fumée passive. Heureusement. Car on était pas loin d'une législation fédérale contraignante pour les cantons, mais truffée d'exceptions à l'interdiction de fumer dans les lieux publics, en particulier sur les lieux de travail.
En effet, la majorité de droite de la chambre du peuple avait adopté une série d'exceptions qui auraient vidé l'interdiction de fumer de sa substance: fumoirs, possibilités de créer des établissements fumeurs ou des zones "fumeurs" avec service dans la plupart des restaurants. Leur patrons n'auraient eu qu'à démontrer qu'une séparation entre fumeurs et non-fumeurs " ne peut pas être exigée raisonnablement". La protection de la santé du personnel de l'hôtellerie-restauration (dont les conditions de travail sont déjà déplorables) aurait été réduite en peau de chagrin. Cette loi, qui fait la part belle aux revendications des cafetiers-restaurateurs, aurait été véritablement catastrophique si elle avait été contraignante pour les cantons: Les initiatives contre la fumée passive récemment plébiscitée à Genève et en bonne voie de l'être bientôt dans le canton de Vaud auraient été rendues caduques, purement et simplement. Il n'en sera par bonheur pour le moment rien. Espérons que les Etats suivront.

Commentaires

Aaaaaaaaaah voilà de la clairvoyance clairvoyante !
Il faut étendre les interdictions de fumer bien au-delà des bistros et même des trottoirs ! Si on oblige les fumeurs à aller fumer sur l'autoroute, on sera bientôt définitivement débarrassés du problème. L'éradication définitive du cancer du poumon et autres désagréments homicides garantiront enfin l'immortalité à une population joyeuse et enfin libérée de ce fléau que sont les fumeurs !
:o)

Écrit par : Blondesen | 12/06/2008

Une interdiction aux cantons de légiférer aurait eu le mérite de forcer le lancement d'une initiative populaire nationale, qui serait acceptée dans 5 ans...

Écrit par : damien sonney | 12/06/2008

C'est une très bonne remarque. Cependant, je ne suis pas sûr qu'une initiative populaire fédérale pourrait être aussi facilement lancée et surtout gagnée qu'une initiative cantonale. En Suisse alémanique, le climat est tout de même différent et je ne suis pas sûr qu'une interdiction générale recueillerait autant de partisans qu'en Suisse Romande. Je pense même que beaucoup de gens se contenteraient d'un compromis comme celui qui vient d'être voté au conseil national, c'est-à-dire un compromis qui autorise les bistrots fumeurs avec service...

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 12/06/2008

Mais peut-on savoir quand le canton de VD va voter sur le sujet?

Écrit par : Daniel | 14/06/2008

Normalement en novembre 2008. L'initiative sera bientôt traitée par le grand conseil.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 14/06/2008

J'ai lu votre remarque sur la différence présumée dans l'attitude en suisse allemande vis à vis de la fumée passive. Je ne partage pas cet avis.
- Les soleurois avaient le choix entre deux lois, une variante stricte et une variante plus laxiste, assortie d'excpetions. Le peuple a choisi la variante la plus stricte, sans fumoir.
- De plus, des initiatives populaires sont en cours dans de nombreux cantons alémaniques (dont ZH). Ces initiatives cantonales sont sont la plupart du temps aussi contraignantes que l'initiative genevoise.

Ces deux faits me montre que, sur le plan de la fumée passive, romands et alémaniques sont sur la même longueur d'onde. Seuls nos élus ne semblent pas convaincus.

Écrit par : damien sonney | 16/06/2008

Heureusement que les cantons pourront édicter des lois plus strictes. C'est triste que l'on tolère que le service dans les fumoirs. Il faut une interdiction au sens de la Convention de l'OMS c'est à dire une interdiction stricte et non une pseudo interdiction nuancée truffée d'exceptions.
C'est une urgence de santé publique et cela ne doit pas être un débat purement politique.

Écrit par : pierre deflorin | 25/06/2008

Cher Pierre Deflorin,

Merci pour votre message. C'est la position que je défendrai au grand conseil vaudois. Les débats devraient avoir lieu à la rentrée d'août.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 26/06/2008

Et la gars complètement bourré il ne vous dérange pas lui ? Celui qui fonce dans votre voiture en sens inverse.... Il dérange aussi non ? Il n'y a pas que les fumeurs... argh ! Quand je vois tous ces apéros au travail, à la confédération je me dis qu'on est une société d'alcolos... Alors pourquoi se battre contre le fumeurs ? Vous voulez boire tranquille au bistro sans vous faire enfumer ? Regardez votre foie... vous m'en direz des nouvelles... un ptit verre pour la route ?

Écrit par : Christian | 05/07/2008

hello ! "dont les conditions de travail sont deja deplorables" :)précision indispensable ? les parenthèse en disent parfois davantage que tout le reste :) merc ipour ce billey intéressant, au plaisir de vous liee !

Écrit par : saint jean | 09/12/2008

Les commentaires sont fermés.