25/08/2008

Le mauvais coup de l’UDC aux retraités modestes

En perte de vitesse et dans les sondages, et dans les urnes, et en membres, et en élus dans les exécutifs, et en crédibilité (pour peu qu’elle n’en ait jamais eu), l’UDC tente de faire oublier ses déboires en lançant une proposition pour se rallier les retraitées et les retraités. Et le parti de M. Blocher ne fait pas dans la dentelle, vu qu’il s’agit carrément de défiscaliser les rentes AVS. Un moyen de «les remercier pour une vie d’efforts et pour ce qu’ils font en faveur de leurs (petits) enfants». On en pleurerait tellement c’est beau. Mais qu’on ne se leurre pas. L’UDC joue ainsi un sale tour à la solidarité entre les générations, sans parvenir à faire oublier qu’elle ne soutient jamais de proposition en faveur des retraités modestes.

Ainsi, ces dernières années, l’UDC a systématiquement refusé tout ce qui pouvait améliorer concrètement la situation des retraités. Elle a par exemple soutenu la 11ème révision de l’AVS, qui prévoyait de n’indexer les rentes que tous les trois ans au lieu de tous les deux ans. En ces temps d’inflation, cette proposition aurait signifié une nette péjoration du pouvoir d’achat des aînés, notamment de ceux qui n’ont que l’AVS pour vivre (un rentier sur deux). Ensuite, lorsque PS et USS ont proposé l’introduction d’une 13ème rente AVS, le parti d’extrême-droite a dit niet, alors qu’il s’agirait là encore d’une mesure très favorable aux bas revenus. Quant aux baisses d’impôt, pas questions non plus pour l’UDC d’accepter l’exemption du minimum vital. Ce qui montre bien là où veut en venir le parti blochérien : ce sont les impôts des retraités aisés qu’il veut baisser. Car, lorsqu’on a un revenu très bas, on ne paie que peu ou pas d’impôt. Par exemple, pour une retraitée touchant la rente AVS miniale (13260.—Fr. par an), les 9600 premiers francs sont exemptés d’impôt fédéral direct et chaque tranche suivante de 100.—Fr. n’est imposée que de… 77 centimes, ce qui fait 27.7.—Fr d'IFD. Exempter la rente AVS ne rapporte donc que des cacahuètes. Sauf pour les retraités aisés, qui disposent d’un 2ème, voire d’un 3ème pilier…

En revanche, une telle exemption d’impôt, qui coûterait au bas mot dans les 4,7 milliards aux caisses publiques chaque année, ne manquerait pas d’entraîner des coupes budgétaires, que devrait subir l’entier de la population, retraités inclus. A titre d’exemple, les dépenses des pouvoirs publics en prestations complémentaires à l’AVS se montaient à 1,8 milliards en 2007 (source). Soit plus de deux fois moins que le «cadeau» que prétend faire l’UDC aux retraités.

Commentaires

"Ainsi, ces dernières années, l’UDC a systématiquement refusé tout ce qui pouvait améliorer concrètement la situation des retraités.

Parce que c'était déraisonnable, comme pratiquement toutes les initiatives qui viennent des partageux.

"...ce sont les impôts des retraités aisés qu’il veut baisser."

Poil au nez !

Les gauchistes contre un projet destiné à venir en aide aux plus démunis AUSSI, on aura tout vu ! Mais ça ne surprend pas...

Ce qui les emm...de, c'est que c'est une idée qu'ils n'ont pas eu. Et elle est doublement bonne puisqu'il est certain que la quasi totalité des 4,7 milliards concédés aux retraités passeront en dépenses de consommation courante.

Écrit par : Scipion | 25/08/2008

Ah, je vois que le mythe des "baisses d'impôt qui sont réinvesties en consommation courante" est tenace. On peut peut-être admettre que les retraités très modestes réinvestiront la totalité des clopinettes (quelques dizaines de francs! que la baisse d'impôt leur accordera. Mais l'effet sur la consommation sera assez faible, si ce n'est marginal. En revanche, les personnes aisées qui n'ont déjà pas de problèmes de pouvoir d'achat ne dépenseront probablement pas ces qu'elles tireront de la baisse d'impôt. Qui sera donc sans effet sur la consommation. En revanche, l'argent manquera dans les caisses de l'Etat pour des dépenses autrement plus utiles et productives...

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 25/08/2008

"En revanche, les personnes aisées qui n'ont déjà pas de problèmes..."

Comme à vous en croire, il s'agit de privilégiés fortement minoritaires, c'est donc bien à l'écrasante majorité que cette suppression d'impôts profitera... Sauf à admettre qu'en Suisse les privilégiés ne sont pas si minoritaires que ça...

Je vous laisse donc choisir entre les assertions contradictoires que vous véhiculez au gré des besoins de la propagande.

Écrit par : Scipion | 25/08/2008

"Comme à vous en croire, il s'agit de privilégiés fortement minoritaires, c'est donc bien à l'écrasante majorité que cette suppression d'impôts profitera... Sauf à admettre qu'en Suisse les privilégiés ne sont pas si minoritaires que ça... "

Là vous nous refaites le coût classique sorti à chaque votation sur les impôts (la dernière fois c'était sur le PME): "de tout façon les gens aisés sont pas nombreux, donc si on leur fait un cadeau, c'est un "dommage collatéral"" qu'il ne faut pas prendre en compte". Sauf qu'étant donné la répartition de la richesse en Suisse, la minorité aisée pèse bien plus lourd en terme de fortune que leur poids démographique. Faut-il rappeler que 3% des Suisses détiennent plus de 50% de la fortune totale en Suisse ?

Sur 5 milliards de cadeau, je ne serais pas étonné que 4 milliards atterissent dans la poche des 20% des retraités les plus aisés.

Écrit par : PtitSuisse | 25/08/2008

"Sur 5 milliards de cadeau, je ne serais pas étonné que 4 milliards atterissent dans la poche des 20% des retraités les plus aisés."

Grotesque, puisque cela revient à prétendre que les 20 % des retraités les plus aisés paient 80 % des impôts versés au titre des rentes AVS !

Écrit par : Scipion | 25/08/2008

Excellent article! T'as tellement raison!

si jamais j'ai fait un article sur Cyril Mizrahi si ça t'intéresse et merci de lui faire de la pub.

http://citoyensuisse.blog.tdg.ch/archive/2008/08/25/cyril-mizrahi-candidat-a-la-constituante.html

Écrit par : citoyensuisse | 25/08/2008

@ Jean Christophe,

Je ne suis pas de votre avis a 100% de votre derniers billet,sauf que quand vous dites que l'exonération fiscal va profiter aux retraités aisés.Ce ne sont pas ces catégories de personnes qui sont forcement les plus à pleindres.Il y a beaucoup de retraités qui s'en sorte mieux les fins de mois que celles des familles avec enfants à charges.Et vous avez raison de souligné:

"Par exemple, pour une retraitée touchant la rente AVS miniale (13260.—Fr. par an), les 9600 premiers francs sont exemptés d’impôt fédéral direct et chaque tranche suivante de 100.—Fr. n’est imposée que de… 77 centimes, ce qui fait 27.7.—Fr d'IFD."

Je croit cette fois si qu'il s'agit surtout de clientelisme de la part de l'UDC.

D.J

Écrit par : D.J | 25/08/2008

Jean Christophe Schwaab,

Votre caricature est très réussie, heureusement pour vous, votre cible est Blocher et non pas un de vos amis musulmans...qui mettrait le feu au drapeau suisse, comme à celui danois.

Attaquer Blocher est d'autant plus facile, que le bonhomme n'attaque jamais...ne porte jamais plainte pénale...il laisse faire...lui.

Par contre, je suis étonné de vous lire, vous, qui devriez quand même être au courant du fonctionnement d'un parti politique.

Déjà, dans le nom Union Démocratique...ce que vous ne supportez pas...la démocratie, sachez Jean Christophe Schwaab , qu'à l'UDC...chose étonnante, les membres...votent concernant les initiatives et les stratégies à adopter...

Alors, heureusement pour vous, le ridicule ne tue pas, (mais ça devrait...) vous devenez + que risible, en continuant sur la lancée "parti de Blocher"...le SVP-UDC, n'en déplaise à la racaille, ce n'est pas le parti de personne, à part, bien entendu de ses membres...

Même si je suis très clair dans mon commentaire, je suis sur, tel que je vous connais, vous et votre parti, ainsi que toute la gauche, que vous n'allez même pas en tenir compte...et même effacer mon commentaire...

Malgré la désinformation du début de votre article, le SVP-UDC, reste le premier parti du pays...ça laisse rêveur...surtout quand on est au PS...

Mais le comble est atteint quelques lignes plus bas...l'UDC ne supporte pas la comparaison avec la loi socialiste, LAMAL...et cela, vous ne pouvez rien y changer, c'est fait, c'est de l'histoire, c'est Ruth Dreifuss et puis c'est tout.

Et puis comme je ne supporte pas l'hypocrisie socialiste, ni les mensonges...

1. "Exempter la rente AVS ne rapporte donc que des cacahuètes."
2. "En ces temps d’inflation, cette proposition aurait signifié une nette péjoration du pouvoir d’achat des aînés, notamment de ceux qui n’ont que l’AVS pour vivre (un rentier sur deux)."

C'est honnête de reconnaitre qu'il y inflation...mais...les cacahuètes, par ces temps de racket institutionnalisé (LAMAL), mais là, par contre, vous devenez malhonnête...

3. "On peut peut-être admettre que les retraités très modestes réinvestiront la totalité des clopinettes (quelques dizaines de francs! que la baisse d'impôt leur accordera."

Dites, même quelques dizaines de francs, sont bons à prendre...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 25/08/2008

Victor, la seule chose digne d'être relevée au milieu de votre fatras d'incohérences, d'amalgames et d'élucubrations est cette phrase: «Attaquer Blocher est d'autant plus facile, que le bonhomme n'attaque jamais...ne porte jamais plainte pénale...il laisse faire...lui.» Ne porte jamais plainte, vraiment? En tout cas, il y réfléchit: http://www.letemps.ch/template/suisse.asp?page=5&article=238220

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 26/08/2008

"En tous cas, il y réfléchit"...est-ce interdit de réfléchir ?
On peut se poser la question, légitimement, quand on lit certains blogs...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 26/08/2008

Sur le même sujet, un interview du prof Tanquerel dans le "Matin" d'aujourd'hui: http://www.lematin.ch/fr/actu/economie/thierry-tanquerel-c-est-une-mesure-antisociale_11-229120

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 28/08/2008

Les commentaires sont fermés.