06/03/2009

Amnistie fiscale: la prime à la triche

L'UDC vaudoise ne manque pas d'air. Elle qui, d'habitude, prétend défendre une politique répressive, se met à demander que l'on cesse de punir les tricheurs, au prétexte que cela remplirait les caisses. Elle a en effet déposé une initiative pour que le canton de Vaud demande aux chambres fédérales de mettre en oeuvre une amnistie fiscale pour 2011 ou 2012. Le texte est sans la moindre ambigüité: Il s'agit de passer l'éponge sur "tous les comportements ayant pour but, ou pour effet, de réduire le montant de la perception d'impôt". En clair: la fraude et la soustraction fiscale. Le message de l'UDC: "Vous avez fraudé le fisc, vous ne serez pas puni. Vous devrez rembourser les impôt non payé, certes, mais de sanction, point". C'est un peu comme si l'automobiliste arrêté en état d'ébriété ne se voyait contraint que d'attendre d'être sobre à l'endroit où la police l'a arrêté, mais à échapperait à l'amende ou au retrait de permis.

Cette proposition de prime à la triche est scandaleuse à plus d'un titre. Sur le principe tout d'abord. Gruger le fisc est en effet grave: Cela signifie que l'on se soustrait à ses obligations envers la collectivité, tout en continuant à profiter de ses prestations, payées avec les impôts des gens honnêtes. Décréter une amnistie revient à prôner que la fraude et la soustraction fiscales ne sont somme toute pas si graves. L'UDC le dit d'ailleurs clairement: Elle souhaite que cette amnistie soit un moyen de "régulariser" la situation des contribuables-tricheurs et "d'apporter une réponse aux infractions fiscales". Aha. La "réponse" de l'UDC aux "infractions" serait donc l'amnistie. Pourtant, jamais il ne viendrait à l'idée du parti de M. Blocher de proposer une amnistie pour les dealers. Ou pour les étrangers en situation irrégulière.

En outre, les arguments développés par l'UDC fleurent bon l'incohérence. Ainsi, l'initiative fait état de "l'état critique" des finances publiques, notamment communales. Mais de la politique des caisses vides (cadeaux fiscaux qui entraînent des coupes budgétaires qui à leur tour justifient d'autres cadeaux fiscaux) menée par ce parti depuis des décennies, pas un mot. Il faut aussi rappeler que l'an passé, l'UDC (comme le reste des partis bourgeois, d'ailleurs) s'était opposée à un postulat socialiste demandant d'augmenter le nombre d'inspecteurs fiscaux. En voilà une bonne politique: non seulement on ne traque pas les tricheurs, mais en plus, on les amnistie! Les contribuables honnêtes apprécieront.

Enfin, l'UDC ne semble pas se soucier de la réputation de notre pays, déjà accusé de toutes parts de favoriser la fraude fiscale. Nul doute que les pays qui tentent de faire pression sur la Suisse pour que la soustraction fiscale y soit mieux poursuivie goûteront ce petit cadeau fait aux tricheurs. Voilà qui va certainement renforcer la position helvétique dans les négociations à venir.

Commentaires

Les socialistes veulent bien régulariser les sans papiers rentré illégalement en Suisse.A chacun son idéologie pour prétendre une exception vis à vis de la loi.

Pour l'amnistie fiscal,je suis assez pour,comme je ne suis pas forcement contre de régulariser certains sans papier.Faut aussi voir les avantages et non toujours le côté moraliste.

D.J

Écrit par : D.J | 06/03/2009

DJ, cela ne vous gène-t-il pas de payer honnêtement vos impôts et de savoir que certains trichent et, si l'idée de l'UDC passe la rampe, ne seront même pas punis???
Votre comparaison est un peu abusive: personne ne demande de régulariser tous les étrangers en situation illégale, alors que l'UDC demande que tous les fraudeurs soient amnistiés. Il faut en outre bien admettre que le dommage n'est pas le même s'il s'agit d'un étranger sans permis. Un fraudeur du fisc prive l'Etat de moyens. En revanche les étrangers sans papier dont on demande la naturalisation sont en général intégrés, travaillent et paient des impôts depuis des années.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 06/03/2009

"DJ, cela ne vous gène-t-il pas de payer honnêtement vos impôts et de savoir que certains trichent et, si l'idée de l'UDC passe la rampe, ne seront même pas punis???"

Si quand même.Mais je ne suis pas forcemment contre cette amnistie,car je pense qu'ils arrivent à fraudé le FISC par des tours de passes passes,c'est à dire qu'il ne risque pas de se faire chopper.Alors autant les faires sortir du trou pour qu'ils finisent par payer des impôts.Faudrait pas non plus en faire une habitude.

Mais je comprend que celà puisse choquer.Faudrait savoir comment ils fraudent et leurs mettre la main dessus.

D.J

Écrit par : D.J | 06/03/2009

Les moyens de frauder sans risquer grand chose sont innombrables pour les grosses fortunes, autant que le sont les véritables paradis fiscaux, utilisés d'ailleurs par certains gouvernements lorsque cela les arrange. Une amnistie fiscale de temps en temps (et de manière pas trop prévisible) permettant à l'Etat de récupérer une partie des fonds perdus et à certains fraudeurs de revenir dans le troupeau des "honnêtes gens", n'a rien de scandaleux, pas plus que tous les systèmes d'amnistie mis en place dans divers domaines par les autorités et les gouvernements quand cela les arrange. S'y opposer est donc un geste moralisateur plus que moral, car cette mesure ne ferait que refléter le réalisme qui prévaut en politique et dans les affaires, même de la part de ceux qui s'en défendent.

Écrit par : Mère | 06/03/2009

Bonjour,
Je n'au pas lu le texte de l'UDC, mais je suis à peu èprès sur que l'amnistie ne concernerait que les "fraudeurs" se dénonçant et payant l'impôt dû. Celui ou celle qui voudrait rester "caché" ne serait surement pas amnistié.
Ces dernières années, plusieurs pays européens ont eu recours à cette méthode pour améliorer les recettes fiscales. La Belgique a même un système d'amnistie "permanente". Il suffit que le "fraudeur" n'ai pas eu de revenus ou ait payé régulièrement les impôts à la source sur les dividendes des actions pendant 5 ans pour être amnistié! L'Italie recourt régulièrement à l'amnistie. L'Allemagne vient de le faire. Le PS est le premier parti à se battre pour la défense des criminels de toutes sortes, à trouver mille et une excuses aux délinquants, aux agresseurs de personnes âgées, aux NEM. A tous sauf aux citoyens qui n'ont pas payés tout leur du au fisc.

Écrit par : salegueule | 06/03/2009

L'amnistie fiscale est effectivement un bon moyen d'aller chercher l'argent là où il est, de faire rentrer des impôts supplémentaires et de remettre des sommes dormantes dans le circuit économique.

Que M. Schwab préfère que cet argent continue de roupiller stérilement dans des coffres, au besoin ad aeternam, en dit long sur le côté puérilement rogneux de la haine de classe...

L'amnistie fiscale ne fait que des gagnants, celui qui se met en règle, le fisc et l'économie; à l'opposé, l'absence d'amnistie fiscale ne fait que des perdants, mais c'est encore celui qui continue de cacher ses sous qui perd le moins...

Et c'est M. Schwab qui parle d'incohérence !

Écrit par : Scipion | 06/03/2009

"Il faut aussi rappeler que l'an passé, l'UDC (comme le reste des partis bourgeois, d'ailleurs) s'était opposée à un postulat socialiste demandant d'augmenter le nombre d'inspecteurs fiscaux."

Pour ce qui est des inspecteurs fiscaux, ayant personnellement donné, je sais à quoi m'en tenir. Un contrôle fiscal m'a bouffé trois jours pleins, sans préjudice de la perte d'influx nerveux imputable à la situation de suspect du type qui pense n'avoir rien à se reprocher...

Au terme de ces trois journées, l'inspecteur m'a triomphalement mis sous le nez un versement de cent francs que j'avais omis de déclarer et, comme il n'était peut-être pas très content de lui quand même, il a sucré une facture de 231 francs de téléphone du total de mes déductions...

Je m'en suis aperçu en arrivant chez moi, et je me suis bien gardé de demander pourquoi... Adoptant peut-être ainsi, la position qui était escomptée.

Donc, quand on voit à quoi ces gens sont capables de perdre leur temps, en nous faisant perdre le nôtre, on se dit qu'ils sont bien assez nombreux !

Écrit par : Scipion | 06/03/2009

Scipion,

Mon pauvre roudoudou brun, il faudra opter pour un comptable plus qualifié.

Sinon, pour en revenir à l'UDC et mettre de côté les anectotes personnelles qui ont une pertinances toute relative ("Vous savez, mon beau frère ..."), c'est effectivement totalement cohérent avec la ligne politique UDC que ce parti propose d'exonérer les tricheurs de punition, sans pour autant renforcer les moyens de l'administration fiscale de débusquer les dits tricheus ... pourquoi ? Simplement parceque c'est un parti qui regorche de citoyen qui conchie ce satané Etat qui leur prèlève une part une part de leur revenu et fortune qu'ils ont amassés égoïstement et qu'ils aimeraient bien emportés dans leur tombe.

Je les plains.

Écrit par : Djinius | 08/03/2009

Et si on demandait à l'état (communes, cantons, fédéral) de faire des économies.
Il y a un argent fou qui est mal dépensé. Ce jour, l'info concernant les interpellations au CF par M. Zyziadis qui nous coûtent des millions!
Pour les fraudeurs, il faudrait alors relever tous les matelas, car pour le une grande part du reste, l'impôt anticipé de 35% sur le revenu fait déjà bien son travail de collecteur...non!

Écrit par : Corélande | 08/03/2009

C'est triste de constater que ce sont souvent les mêmes qui veulent augmenter les impôts....des autres!
Celui qui gagne 50'000 francs pensent que lui paie trop d'impôt et celui qui gagne plus n'en paie pas assez. C'est exactement la même chose pur celui qui gagne 75'000 francs! On l'a vu avec la récente initiative pour la retraite anticipée dès 62 ans sans pertes de revenus pour les retraités. Le revenu maximum fixé dans le teste pour avoir droit à cette retraite correspondait plus axu revenus de fonctionnaires qu'aux revenus de travailleurs effectuant des taches pénibles. En fait le problème est là, ce sont qui coutent à la communauté qui voudraient voir augmenter les impôts et ceux qui produisent qui voudraient les voir diminuer.

Écrit par : salegueule | 08/03/2009

Les commentaires sont fermés.