06/05/2009

Signez pour un rabais d'impôt contre la hausse des primes LAMAL!

 

bouton_1b_blackeyes.gifLe parti socialiste vaudois (PSV) avait soutenu une partie du paquet fiscal voté par le peuple vaudois en février dernier, pour engranger son succès obtenu devant le grand conseil: des baisses d'impôts plafonnées pour les familles de la classe moyenne. Mais il avait aussi promis qu'il lancerait une initiative "de rattrapage" pour annuler les cadeaux fiscaux inutiles faits aux gros actionnaires, que la majorité bourgeois du grand conseil avait lié aux mesures en faveur des familles, sachant très bien que la réforme de l'imposition des entreprises serait indéfendable seule devant le peuple.

La votation gagnée, le PSV a tenu parole et lancé une initiative pour limiter l'impact des primes d'assurance-maladie sur le budget des ménages. Il s'agit d'un rabais d'impôt pour tout contribuable dont les primes LAMAL (une fois les subventions déduites) dépassent 10% du revenu net. Cette mesure est un coup de pouce appréciable pour les familles de la classe moyenne, qui vont subir de plein fouet une augmentation massive (13-14%) de ses primes cet automne. Hausse que les assureurs-maladie sont au demeurant bien incapables de justifier, car ils doivent avant tout taire le fait qu'ils ont maintenu artificiellement les primes basses pour couler l'initiative "pour une caisse unique"...

Ce rabais d'impôt est en outre une mesure particulièrement sociale et ciblée sur la classe moyenne. En effet, un rabais d'impôt est plus équitable qu'une déduction, qui profite par nature plutôt aux revenus élevés. En outre, les personnes avec de bons revenus ont peu de chance d'avoir des primes LAMAL dépassant 10% de leur revenu net. Seront notamment gagnants les contribuables dont les revenus sont trop élevés pour bénéficier du plein subventionnement, mais dont les primes d'assurance-maladie grèvent tout de même lourdement le budget. Avec la crise, leur pouvoir d'achat des familles et des retraité-e-s risque de souffrir. L'initiative du PSV leur apportera un soutien bienvenu!

Cette initiative sera en partie financée par la suppression des cadeaux fiscaux injustes et inutiles faits aux gros actionnaires, dont les vaudoises et vaudois n'avaient à juste titre pas voulu lorsqu'on les leur a soumis sans les lier à des baisses d'impôts pour les familles pour faire mieux passer la pilule. Les actionnaires ont été assez choyés ces derniers temps (malgré leur responsabilité dans le déclanchement de la crise). C'est maintenant le tour des familles! Signez et faites signer l'initiative pour un rabais d'impot qui protège les assuré-e-s plutôt que les actionnaires!

ps_vd_initiative_01.png

Commentaires

Evidemment c'était trop beau.Il a fallut que les socialistes rajoutent le retour à la case départ des impôts aux personnes riches.

Je vois que les socialistes n'ont toujours pas compris sur quoi et comment fonctionnent les investissements et les créations d'entreprises.

On aide pas les familles des classes moyennes en tapant sur ceux qui leurs donnent du travail.

D.J

Écrit par : D.J | 06/05/2009

"les socialistes n'ont toujours pas compris"... Cher DJ, je prends votre rengaine comme l'expression de votre désarrois face au fait que:
-nous autres socialites avons parfaitement compris qu'il est inutile d'accorder des cadeaux fiscaux à des gros actionnaires qui n'en ont pas besoin et ne réinvestirons pas cet argent pour créer des emplois en Suisse
-nous avons parfaitement compris qu'il est beaucoup plus utile d'utiliser ces montants pour soutenir la classe moyenne en lui accordant des rabais d'impôts ciblés qui allègent sa charge d'assurance-maladie
-nous avons parfaitement compris que l'imposition des dividendes telle qu'elle était avant l'introduction de la réforme de l'imposition des entreprises II n'a pas empêché la moindre création d'emploi
-nous avons parfaitement compris que cette réforme ne créera pas le moindre emploi
-le système libéral que vous défendez est en train de s'effondrer complètement

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 07/05/2009

"est inutile d'accorder des cadeaux fiscaux à des gros actionnaires qui n'en ont pas besoin et ne réinvestirons pas cet argent pour créer des emplois en Suisse"
C'est pour ca que toute les bonne idées faites par les socialistes pour faire payer les "riches", fait juste payer la classe moyenne..

"-le système libéral que vous défendez est en train de s'effondrer complètement"

Certains ont longtemps cru et dans pas mal de cas que le socialisme s'éffondrait compltement. Et vous êtes toujours là...

Écrit par : DdDnews | 07/05/2009

"nous autres socialites avons parfaitement compris qu'il est inutile d'accorder des cadeaux fiscaux à des gros actionnaires qui n'en ont pas besoin et ne réinvestirons pas cet argent pour créer des emplois en Suisse"

C'est bien ce que je dit.Vous êtes totalement aveuglé par votre idéologie ou les riches actionnaires pour vous ne servent à rien.Alors dites moi qui sont les investisseurs? Car il est certain,que tout ce qui va dans les caisses de l'état,ne servira pas à la création d'entreprise.Non pas que les riches ne doivent pas payer des impôts,mais les allègements fiscaux ont toujours eu des effets positif sur l'économie.

"le système libéral que vous défendez est en train de s'effondrer complètement"

C'est une crise qui touche surtout la finance,dont l'état américain porte une lourde responsabilité pour avoir obligé les banques à accorder des prêts hypothécaires à tout les américains par souci d'équité pour que tous puissent avoir accès à la propriété.

Du reste c'est là qu'on voit que les socialistes sont déconnecté des réalité économique.Quand j'entend Christian Levrat pronner des investissements publics dans la construction d'ouvrage et d'assénissement des bâtiment public,pour juguler un chômage qui touchent surtout banquiers et financier,je me demande si il a vraiment compris dans quelle monde il vit et si il a prévu l'achat de salopette pour ces derniers.

"-le système libéral que vous défendez est en train de s'effondrer complètement"



L'économie de marché n'est pas en panne.Il y a toujours des commerces,des banques,des entreprises du bâtiment ainsi que des industries,qui continuent à faire du business.Et je ne voit pas de remise en question de la
libre entreprise.

Écrit par : D.J | 07/05/2009

DdD, notre initiative ne correspond pas à vos habituels poncifs anti-PS:
-d'une part parce que notre initiative ne fera passer à la caisse que les gros actionnaires qui ont bénéficié de cadeaux fiscaux indus.
-d'autre part parce que le rabais d'impôt est ciblé sur la classe moyenne, c'est-à-dire les gens qui gagnent "trop" pour bénéficier du subventionnement total ou partiel de ses primes LAMAL et dont au moins 10% du revenu net est consacré au paiemet desdites primes. Voilà.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 07/05/2009

Oh, je ne suis pas anti-PS, il faut arrêter de faire croire ceci. Je suis contre les initiatives qui deresponsabilises les gens de leur couts, qui trouve des excuse bidon pour faire payer son voisin, parce qu'ils considèrent qu'il vaut mieux que lui. Après ce n'est pas de ma faute si votre parti est un nid à ce genre d'initiative... C'est surtout domage pour vous.

"les gros actionnaires "
C'est bien là, le problème, c'est quoi votre définition de gros actionnaire?
Parce que depuis le temps que vous essayer de faire payer ces riches, ca fini toujours pas tomber sur la classe moyenne et classe moyenne supérieur.

Écrit par : DdDnews | 07/05/2009

il est très facile de définir les "gros actionnaires": les actionnaires détenant au moins 10% du capital d'une SA. Ce sont ces actionnaires qui bénéficient des cadeaux fiscaux de la "réforme de l'imposition des entreprises II".

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 07/05/2009

Cool et quand il seront plus là, il faudra bien quelqu'un pait pour vos idées? et qui se sera? eh ben la classe moyenne...
Après les "gros actionnaire" ^d'une SA capitalisée à 50'000.-, avec youhouhou... ca en fera de la "tune" à prendre... Parce qu'il y' bien plus (+) de petite SA, que de grosse entreprise avec de "gros actionnaire multi-millionaire" que vous vous imagez dans vos idéeaux...

Écrit par : DdDnews | 07/05/2009

"il est très facile de définir les "gros actionnaires": les actionnaires détenant au moins 10% du capital d'une SA. Ce sont ces actionnaires qui bénéficient des cadeaux fiscaux de la "réforme de l'imposition des entreprises II"."

10% de combien? Bien de petites entreprises en SA de 1 à 10 personnes par ex,sont détenus par un unique actionnaire qui détient non pas 10%,mais 100% ( au début juridiquement il faut être minimum 3 et après rien n'empêche l'un de tout racheter aux deux autres).Je ne crois que l'on peut cataloguer ces artisans de gros actionnaires au même titre que celui qui détient 10% d'une firme comme Nestlé ou Novartis.

D.J

Écrit par : D.J | 07/05/2009

Je vois que le mythe de "la réforme de l'imposition des entreprises qui profiterait aux PME" a la vie dure. Dans les faits, cette réforme ne profite qu'aux gros actionnaires de grandes entreprises (pas forcément Nestlé ou Novartis, dont effectivement personne ne possède 10% des actions). La plupart des PME ne sont pas des sociétés de capitaux. A ce sujet, lire ici: http://www.schwaab.ch/archives/2008/02/15/le-paquet-fiscal-profite-grandes-entreprises-cotees-en-bourses-pas-aux-pme/ et là: http://www.schwaab.ch/archives/2007/11/21/les-8400/

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 07/05/2009

"La plupart des PME ne sont pas des sociétés de capitaux"

Donc faire ces impôts pour ces minorités, c'est un peu la chasse aux sorcières non?

Écrit par : DdDnews | 07/05/2009

DdD, l'impôt n'est pas une chasse aux sorcières. Il s'agit d'une contribution, chacun selon ses moyens, aux tâches publiques qui profitent à l'ensemble de la population. Si une minorité a de gros moyens, il est juste qu'elle paie des montants d'impôts élevés.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 08/05/2009

Tout dépens oû l'on va le chercher et surtout quand certain vont croire que l'économie va être purifier grâce à quelque millions prise chez certaines personnes. Enfait, c'est effectivent trouver une excuse pour piquer du pognon à des gens alors que ca ne va pas résoudre les problèmes.

Enfait vous promouvez juste l'inégalité et trouvant des pretexte pour que d'autre pait ce que vous n'aurez pas à payer. Puisque ces "gros moyens" paient déjà plus d'impôts que vous.

Écrit par : DdDnews | 08/05/2009

C'est le principe (constitutionnel!) de l'imposition en fonction de la capacité contributive: Je paie plus d'impôt que ceux qui ont moins de revenus que moi et moins que ceux qui en ont plus. Si cela vous choque, tant pis pour vous, DdD!

Il ne s'agit pas de "piquer du pognon" ou de "purifier l'économie" (de tels propos n'engagent d'ailleurs que vous). Il s'agit d'imposer correctement ceux qui ont les moyens et de ne pas accorder de baisses indues à ceux qui n'en ont pas beoins. A plus forte raison si ces baisses font perdre 2 milliards de francs par an aux collectivités publiques (qui ont plutôt besoin de moyens, en ce moment), dont 150 millions à l'AVS (dont les partisans des baisses d'impôts disent qu'elle serait en danger - cherchez l'erreur!)...

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 08/05/2009

Ca ne me choque absolument pas, c'est d'ailleurt ce qui se fait actuellement!?! Alors pourquoi rajouter un impot en plus?

Vous n'avez jamais remarqué que tout comme pour l'écologie, les ressources (ici financière) ne sont pas inépuisable et qu'au lieu de rechercher d'autres ressources, il serait venu le temps de controler les dépenses?
Car c'est bien joli de gaspiller l'argent mais à long terme (comme le montre notre assurance maladie), le non controle des coûts et le refus d'assumer les frais qui en découlent portent bien plus préjudice à la société que de trouver des "responsables" financier...

Écrit par : DdDnews | 08/05/2009

DdD, avant de vous lancer, vous devriez vous assurer d'avoir bien compris de quoi il est question: Il ne s'agit pas de "rajouter un impôt de plus", mais bien de rétablir le taux original d'un impôt (l'imposition des dividendes) qui existe déjà. Il s'agit en outre de supprimer l'imputation de l'impôt sur le bénéfice à l'impôt sur le capital. Là encore, deux impôt existants et dont ni l'existance, ni le taux n'ont été modifiés.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 08/05/2009

Merci pour vos explication cependant il est vrai que "ajouter" n'était peut-être pas le mot apprprier, j'aurai du utiliser le mot "pondre à nouvel impôts".

Le problème revient toujours, vous voulez mettre des rabais, rajouter des aides etc... mais à partir du moment où l'on commence à vouloir mettre des aides à 85% de la population (dans la théorie), c'est qu'il y a quand même un problème ailleurs et de croire que ceux qui paieront plus compensera le reste, c'est se mettre le doigt dans l'oeil...

Écrit par : DdDnews | 08/05/2009

"Je vois que le mythe de "la réforme de l'imposition des entreprises qui profiterait aux PME" a la vie dure. Dans les faits, cette réforme ne profite qu'aux gros actionnaires de grandes entreprises (pas forcément Nestlé ou Novartis, dont effectivement personne ne possède 10% des actions). La plupart des PME ne sont pas des sociétés de capitaux. A ce sujet, lire ici: "

Ce qui est faux,puisque les remises d'entreprises qui sont en raison indivuduel à leurs successeurs sont concernés par la révision de cette loi sur la taxation des dividendes.

"Il s'agit d'imposer correctement ceux qui ont les moyens et de ne pas accorder de baisses indues à ceux qui n'en ont pas beoins."

Moins taxer les riches ne profitent pas seulement à eux,mais à toute la société.Un riche sera mieux disposer à investir et de dépenser son argent si il est encouragé à la faire.Les socialistes risque plutôt d'encourager à l'expatriation.

"A plus forte raison si ces baisses font perdre 2 milliards de francs par an aux collectivités publiques"

Mais les collectivités,ont vu leurs recette fiscal augmentés ces dernières années,grâce à une bonne croissance dû à une bonne conjoncture économique.Et la politique fiscale modérée par les baisses d'impôt y contribuent largement.

"l'impôt n'est pas une chasse aux sorcières. Il s'agit d'une contribution, chacun selon ses moyens, aux tâches publiques qui profitent à l'ensemble de la population."

Mais avec les socialistes,les impôts doivent surtout financer le gaspillage pour des raisons idéologiques.De n'avoir pas voulu l'autonomisation du SAN et de votre obssession de garder des bureaux de postes inutilisés sont des exemples.c equi serait également arrivé si la caisse maladie unique aurait passé la rampe.Idem concernant votre opposition "au frein à l'endettement public"et au réforme de l'état en général.

Si vous voulez aider les familles,commencez par supprimer l'impôt progressif dû à la fusion des revenu des couples mariés et de ceux( les travailleurs) qui se sont investit en temps et en argent pour pouvoir progresser sur l'échelle social.Et d'arrêter de demander des fortes hausses des salaires des travailleurs,puisque au bout d'un moment,celà ne vaut plus la peine.Les impôts finissent par tout bouffeer.

D.J

Écrit par : D.J | 08/05/2009

Les commentaires sont fermés.