25/11/2009

D’oh! (Ou: La critique sociale en dessin animé mérite-t-elle un avertissement?)

homer-simpson-bureau-oval.jpgLa diffusion des «Simpson» sur la chaîne alémanique SF2 sera désormais assortie d’un avertissement, indiquant que les moins de 12 ans feraient mieux de ne pas regarder. Pourtant le seul risque que courent ces chères têtes blondes est d’être confrontés à une des critiques sociales les plus pointues et pertinentes qui soient.
A regarder les Simpson (j’avoue, je suis un fan absolu), on en apprend notamment beaucoup sur les conséquences de la sous-couverture d’assurance-maladie (Simpsons roasting on an open fire, saison 1), de la destruction de l’environnement et du réchauffement climatique (On a Clear Day, i can’t see my Sister, saison 16), des délocalisations (Kiss-kiss-bang-Bangalore, saison 17), du vote électronique (Horror Show XIX, saison 20), de la crise des subprimes (No Loan Again, Naturally, saison 20), des inégalités scolaires (Lisa's Sax, saison 9), des abus de la société de consommation et de la pub (Grift of the Magi, saison 11), des sectes (Faith Off, saison 11), de la privatisation des tâches de sécurité publique (The seven-beer snitch, Saison 16) etc. (bien entendu, cette liste est loin d’être exhaustive!).
Mais il y a aussi de beaux exemples de mobilisation syndicale (Last Exit to Springfield, saison 4), de l’intelligence des forces armées (G.I. D’oh, saison 18), ainsi qu’un magnifique décodage des méthodes de la droite xénophobe (Much Apu about Nothing, saison 7) et quelques belles satires électorales (Two Cars in Every Garage and Three Eyes on Every Fish, saison 2 ou Mr Spitz goes to Washington, saison 14).
Bref, que des problèmes auxquels il vaut mieux éviter de confronter les jeunes, qui auront tout le temps de les découvrir quand ils seront grands. C’est vrai que ça mérite un avertissement.

A propos des épisodes cités...

Pour voir les épisodes cités...

Commentaires

"Pourtant le seul risque que courent ces chères têtes blondes est d’être confrontés à une des critiques sociales les plus pointues et pertinentes qui soient."

C'est sûr qu'à 11 ans, on reçoit ça comme ça. Et même à 16 ans. Et même beaucoup plus tard. Vous savez où vous vous gourez complètement, Schwaab ? C'est quand vous croyez que l'ensemble de la population fonctionne exactement selon vos schémas mentaux d'intellos, mais qui ne sont ceux que d'une toute petite minorité.

Ce que vous voyez dans les Simpson passe très largement au-dessus de la tête de 95 % de la population qui fonctionne au premier degré, et qui ne se prend pas plus la tête avec ces triviaux crétins qu'avec Tom & et Jerry ou avec Will Coyote.

A mon avis, ce qui justifie l'avertissement de SF2, c'est l'effarante vulgarité des personnages, des situations et des dialogues. Et c'est là qu'il faut chercher l'erreur de la chaîne : la vulgarité est l'une des principales caractéristiques de notre temps. "Avec l'insignifiance", me souffle Marc Bonnant à l'oreille.

Écrit par : Scipion | 25/11/2009

"95 % de la population qui fonctionne au premier degré": afficher pareil mépris de la population ne vous honore pas, Scipion. Elle saura certainement juger vos déclarations à l'aune de l'estime que vous lui portez.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 25/11/2009

"...afficher pareil mépris de la population ne vous honore pas, Scipion. Elle saura certainement juger vos déclarations à l'aune de l'estime que vous lui portez."

Je ne crois pas que la sodomisation de diptères soit un exercice qui élève ceux qui le pratiquent. Au contraire même...

Écrit par : Scipion | 25/11/2009

Nous noterons la puissance et l'intelligence d'un argumentaire poussé...95 % de la population, fichtre...ca fait en moyenne 95 % de femmes (on va dire 97 %, la proportion de 1er degré étant allègrement surpondéré chez nos demoiselles) qui doivent retrouver leur "place écologique".

Bon, c'est gentil de parler pour le "peuple" (dont on notera qu'il a été injustement privé de sa crétinerie et pureté originelle par ces salauds de Lumières qui lui ont fait croire à l'accession à la liberté pour tous par la raison) à sa place, mais je crois qu'il est assez grand pour savoir si oui ou non il est capable de saisir les nuances de tel ou tel divertissement. La boboïsation de la Suisse est en marche cher Scipion, et elle ne vous fera pas de cadeaux :)

Écrit par : Tapioca | 26/11/2009

"...ca fait en moyenne 95 % de femmes (...) qui doivent retrouver leur "place écologique"."

Pourquoi "qui doivent" ? Il y a une "place écologique", certes, mais la réalité de tous les jours nous montrent qu'il y en a tout plein d'autres, dans tout plein de domaines.

Figurez-vous qu'il y a même des femmes qui doivent travailler parce que leur mari ne gagne pas assez pour faire vivre le ménage ! Renseignez-vous, vous verrez.

"...je crois qu'il est assez grand pour savoir si oui ou non il est capable de saisir les nuances de tel ou tel divertissement."

Je ne sais pas si vous mesurez l'incongruité de votre formulation... Sûrement pas :o)

Écrit par : Scipion | 26/11/2009

Je la mesure pleinement, et c'est justement ce qui vous rend si touchant :) Relisez bien, vous y décelerez peut-être quelque chose qui vous échappe...ou sûrement pas :)

"Figurez-vous qu'il y a même des femmes qui doivent travailler parce que leur mari ne gagne pas assez pour faire vivre le ménage "

Dingue ça, on m'aurait menti ?

Écrit par : Tapioca | 26/11/2009

"...par ces salauds de Lumières qui lui ont fait croire..."

Salauds, c'est un beaucoup trop grand mot, pour ces stupides petits marquis. Parce que c'était quoi, à l'époque, leurs motivations ? Jouer les esprits forts pour épater les gonzesses.

La philosophie, c'était leurs Harley-Davidson, leurs Ferrari, leurs chalets dix pièces à Meeuuugève...

Écrit par : Scipion | 26/11/2009

"Relisez bien, vous y décelerez peut-être quelque chose qui vous échappe...ou sûrement pas..."

Ca peut pas échapper, c'est tellement lourdingue :o)

Écrit par : Scipion | 26/11/2009

C'est bien ce que je disais, merci d'être tombé en plein dedans :)

Sinon pour en revenir à la censure, je ne suis pas convaincu M. Schwaab de la pertinence de traiter les enfants comme des mini adultes. Si la population adulte sait passer au-delà du 1er degré, on peut douter de cette même qualité chez les tout petits...et c'est un gamin élevé à Ken le Survivant dans sa prime jeunesse qui vous le dit.

Écrit par : Tapioca | 26/11/2009

"...merci d'être tombé en plein dedans..."

On verra, demain soir, au tirage d'Euromillions, si c'est vrai que ça porte bonheur...

Écrit par : Scipion | 26/11/2009

M'est avis que c'est râpé pour vous : c'est le pied gauche qui compte, pas l'esprit

Écrit par : Tapioca | 26/11/2009

Les commentaires sont fermés.