02/12/2009

Droite vaudoise et sécurité publique: de la parole aux actes

A nouveau, la droite du grand conseil s’est opposée à une proposition socialiste demandant d’augmenter le nombre de postes de la police cantonale, qui, depuis des années, est en sous-effectif avéré et notoire (p. ex.: heures supplémentaires en très grand nombre dont la compensation est difficile). Pourtant, cette même droite aime à colporter à longueur d’année le mythe comme quoi la gauche serait «angélique» en matière de sécurité, et refuserait donc d’agir. Et certains députés de droite d’évoquer, pour preuve, le refus de la gauche et des verts de quelques projets de lois sur le port des cagoules ou le droit de manifester.
Or, ce n’est pas avec de nouvelles lois et autres mesures symboliques que l’on améliore la sécurité publique, mais en donnant les moyens aux forces de l’ordre de faire appliquer les existantes. C’est aussi leur donner les moyens d’être réellement présents, visibles et efficaces sur le terrain. Et cela exige plus d’effectifs, mesure concrète que propose le PS. Mais améliorer la sécurité des vaudoises et des vaudois a un coût, que la droite vaudoise (majoritaire) n’est visiblement pas prête à assumer, l’amendement ayant été refusé en premier débat.

Les débats budgétaires se poursuivent. (à suivre…)

Commentaires

La diminution de la criminalité ne passe pas par l'augmentation des effectifs de la police cantonale qui serviront au contrôle routier, mais par une diminution drastique du nombre d'IMMIGRANTS en tous genres sur territoire suisse

Écrit par : Nous les Suisse | 02/12/2009

M. Schwaab, Grand Conseil prend des majuscules. Il s'agit d'une institution. Il serait à mon sens judicieux que vous respectiez les règles d'orthographe de base.
De même, Vaudoises et Vaudois sont des noms propres et à ce titre exigent la majuscule. Je ne comprends pas pourquoi certains responsables, de gauche presque toujours, s'entêtent à commettre de grossières fautes d'orthographe.
Après cela, on s'étonne que les jeunes aient de la peine à les respecter...
Bien à vous.

Écrit par : David Rouzeau | 02/12/2009

@david rouzeau: et "pédant", vous l'orthographiez comment???

Écrit par : Djeun | 02/12/2009

"...par une diminution drastique du nombre d'IMMIGRANTS en tous genres sur territoire suisse."

Et par un allongement drastique des durées de détention pour des criminels qui purgent ensuite leurs courtes peines (deux ou trois ans effectifs) dans des conditions mille fois plus confortables et moins promiscuiteuses que leurs pouilleries d'origine.

Seulement voilà, comment donner quinze ans ferme et incompressibles, à un braqueur endurci travaillant en bande organisée, alors que ce tarif n'est même pas appliqué à l'assassin d'un policier ?

On y pense rarement, mais c'est un fait que l'abolition de la peine de mort a un effet désastreux de redimensionnement à la baisse de l'ensemble de l'échelle des peines.

Écrit par : Scipion | 02/12/2009

" Je ne comprends pas pourquoi certains responsables, de gauche presque toujours..."

La majuscule heurte le sens de l'égalitarisme par sa supériorité affichée.

Écrit par : Scipion | 02/12/2009

Je savais que j'aurai des remarques du style. C'est une réaction assez simpliste qui est courante. Je ne vois pas ce qu'il y a de pédant à chercher à écrire correctement. De plus, la différence entre un nom commun, sans majuscule, et un nom propre, avec majuscule, relève d'une différence de sens également.
Ce n'est, dans ma perspective, pas de la pédanterie, mais la désapprobation de pratiques problématiques. Un député, qui s'occupe aussi en particulier d'éducation, doit faire attention à la manière avec laquelle il s'exprime. Par ailleurs, je remarques que la critique de la pédanterie pourrait ainsi s'utiliser contre toute personne désirant rectifier telle ou telle information. C'est une arme en cela qui n'est pas très correcte. Elle comporte une part de mépris et de refus du dialogue.
Enfin, j'ai réagi car cette légèreté pratiquée envers l'orthographe me paraît typique d'une gauche qui cherche à faire jeune, qui désire opérer de mini-révolutions pour faire bien, etc. C'est dommage, la gauche a mieux à faire.
Mais nous n'allons pas nous éterniser sur des questions d'orthographe, aussi symptomatiques soient-elles. Il y a des sujets plus graves.

Écrit par : RéponseàDJeun | 02/12/2009

Et j'irais même plus loin puisque l'on reproche sans cesse que l'UDC n'apporte pas de solutions concrêtes, privatisons partiellement le milieu carcérale de façon à permettre à des promoteurs d'investir dans un marché d'avenir "la criminalité Européene"...

En permettant la construction sous mandat privé de telles réalisations, nous pourrions offrir de nouveaux lieux de résidence à nos criminels endurcis. Les peines pourraient être enfin de nature dissuasives puisqu'on aurait pas le problème de disponibilité de lits vaccants.

Avec certitudes, dans ce nouveau créneau du tourisme nous ne connaîtrions pas le problème des "lits froids"

Écrit par : Nous les Suisses | 02/12/2009

Attaquer l'orthographe et non l'argumentaire est un sophisme classique ... pendant ce temps, ca évite de parler du sujet. Pas de chance cela s'est vu.

Un peu d'imagination, en plus de l'orthographe, vous pourriez parler de sa coupe de cheveux, de son habillement, de sa mauvaise haleine, de ses dents jaunes, du tour de poitrine de sa femme cela irait dans la droite ligne de votre remarque initiale ... qui est minable.

Écrit par : Djinius | 02/12/2009

@David Rouzeau
En effet il y a des sujets plus graves et importants que l'orthographe, surtout sur un blog. Il me semble que le "pédant" portait plus sur votre style d'écriture (qui est .. pédant il faut l'avouer) que sur votre remarque somme toute justifiée.

Mais ce qui décrédibilise un peu votre discours est que vous-même commettez un certain nombre d'erreurs :"je remarques", utilisation abusive de la virgule, certaines formulations, etc. Comme quoi personne n'est parfait...

Pour en revenir au sujet, il est en effet symptomatique en politique de préférer mettre en oeuvre de nombreuses lois, sans s'intéresser par la suite à fournir suffisamment de moyens pour les faire respecter. Les bénéfices vantés par l'ajout de quelques mots dans un livre parlent apparemment plus à l'électeur moyen que ceux issus de nouvelles taxes... étonnant! :)

Écrit par : Firken | 02/12/2009

"Attaquer l'orthographe et non l'argumentaire est un sophisme classique ... pendant ce temps, ca évite de parler du sujet. Pas de chance cela s'est vu."

Ah ben pour une fois Dji, je partage ton avis. Avec mon orthographe quelque peu "fragile", c'est le genre de commentaire que je reçois relativement souvent.

Cela dit, j'en connais un qui utilise des terme pas loin de "sa coupe de cheveux, de son habillement, de sa mauvaise haleine, de ses dents jaunes, du tour de poitrine de sa femme" pour discrediter mes dires.... Suivez mon regard...

Écrit par : DdDnews | 02/12/2009

Non toi DDD, c'est différent : ceux qui connaissent tes écrits délirants savent qu'après 3 échanges de tentative de discussion avec, il devient nécessaire d'arrêter les frais et d'appeller un chat un chat, à savoir te dire que tu es un gros blaireau.

Écrit par : Djinius | 02/12/2009

Non Dji, il n'y a qu'avec toi et broutard. D'ailleurs il suffit de voir vos commentaire pour comprendre que vous ne savez dialoguer qu'avec ceux qui pensent comme vous, tous les autres sont des cons.

D'ailleurs on parlait de ça avec M. Rossi tout à l'heure. Lui et moi, on ne pense pas comme toi.

Bah tu sais, qu'une personne renfermée sur ces idées me traite de blaireau ca me gêne pas plus que ca. On est tous les con quelqu'un et de savoir que je suis le tien, ca me va parfaitement. Pour ma part je garde mon con, pouir un autre que toi. Toi tu n'en peux rien, tu n'arrives pas la faculter d'céouter les autres ;-)

Écrit par : DdDnews | 02/12/2009

J'aimerais encourager les commentateurs à quitter le terrain des invectives et autres digressions sur l'orthographe pour en revenir au fond, svp.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 02/12/2009

bis repetita:

"Qui vit de combattre un ennemi a tout intérêt à ce qu’il reste en vie."
Nietzsche.

Écrit par : Azrael | 02/12/2009

Au fond Dr. Schwaab, vous nous dites que votre parti ruclonnes tout les thèmes qui vous passent sous la main! Vous voulez quitter cette image de parti des fonctionnaires, qui vous dessert de plus en plus. L'élite que vous et vos Genosse pensez être ne s'intèresse pas à la base comme vous dite. La CN Marra hier à la TSR nous a expliqué que le peuple, les citoyens n'avaient rien à dire, qu'ils étaient trop con et qu'ils n'était pas qualifié pour donner leurs opinions! Elle nous à aussi clairement dit que nous n'avions qu'à nous soumettre à des cours onusienne bidon et ridicule et aux lois Europèens. Nous voulons diriger notre pays nous même, on ne vous a pas attendu! Sortez la tête du sable, regardez autour de vous, les gens veulent du travail! Nous avons besoin de travail pas de nouveaux fonnctionnaires! Vous reprenez l'idée du Genosse Gisi, ex communiste de la DDR, qui voulait créer des jobs de fonctionnaires pour faire diminuer le chômage!

Écrit par : spectateur | 02/12/2009

Le scandale n'est pas le manque d'effectif,mais les agressions gratuites est violentes envers les policiers et gendarmes.Il faudrais sanctionner lourdement toutes agression envers les forces de l'ordre, mineurs ou pas. Et de donner le pouvoir d' utiliser leurs armes de service non plus seulement contre un individu armé mais aussi pour contrer le tabassage de plusieurs personnes. Les flics en suisse n'ont malheureusement pas le soutient de la population comme cela est le cas aux USA.Alors qu'ils aient au moins un soutient plus prononcé des autorités politiques.Et cela passe par la tolérance zéro des agressions envers les forces de l'ordre,même verbalement.

Écrit par : D.J | 02/12/2009

Attention!
S'il manque des Gendrameries dans le Canton de Vaud, sur la toile un seul Gendarme est suffisant! Et c'est Monsieur Schwaab lui-même! Si les gendarmes rient, lui ne rit jamais!
Alors compris! Alignés, couverts et pas une oreille qui ne dépasse!
"Quitter le terrain des invectives et autres digressions sur l'orthographe et revenez en au fond, svp"

Au fond, l'orthographe n'est qu'une digression par rapport aux invectives de terrain et les bons Gendarmes sont des hommes de terrain (Terrains vague, glissants, minés, en friche, marécageux, etc, etc...)

Bravo!... Monsieur Schwaab est le premier Gendarme qui utilise la phrase magique: "S'il vous plaît"!... En restant tout de m'ême un dirigiste de première bourre.

Tous en coeur, disons lui: "Merci!" pour le "SVP" (SVP pour "Socialiste Vous Parle" et non pas "Schweizerische VolksPartei")

PS: (pour post-scriptum)
Mon commentaire est vraiment au delà de la limite fixée à l'unanimité par Monsieur Schwaab tout seul! Je vais me faire tancé par le Gendarme de la toile: Je ne suis pas DANS le sujet!... J'aime autant! ... Puisque le sujet c'est le Gendarme!

Écrit par : Père Siffleur | 03/12/2009

Vous persistez à persiffler, PS, et cela ne vous honore guère. Car moa, j'aime bien les gendarmes, surtout avec de la moutarde et un bout d'pain.

Et merci à JCS de nous tenir informé de la chose politique, et en occurrence de la stratégie clientéliste machiavélique de la droite qui préfère économiser dans la sécurité publique afin de faire faire plus d'heures sup aux gendarmes, qui seront comme ça plus à cran et prêts à déraper. Mais comme disait l'autre, travaillons plus pour gagner plus !

Écrit par : Fufus | 03/12/2009

Monsieur Fufus (ou Madame?)

Je ne suis pas politicien! Donc, le fait de ne pas être honoré ne me gêne aucunement... et moi aussi j'aime les gendarmes. Une seule question: vous aimez les gendarmes avec pains, mais est-ce lorsqu'ils les donnent ou lorsqu'ils les reçoivent?

"Comment mépriser les hommes et accepter les honneurs? Il faut mépriser les honneurs et accepter les hommes."

Une citation de Maurice Chapelan que maints politiciens devrait prendre en compte. Il en a écrit d'autres que tout citoyen devrait connaître:

"Un pessimisme n'est jamais déçu."

Pour le citoyen lambda, c'est la seule véritable maxime qui puisse véritablement lui donner une direction politique valable: un pessimisme de tous les instants!

Donc je persifle (avec un seul F) et signe: Père Siffleur (avec deux F)

Écrit par : Père Siffleur | 03/12/2009

Les commentaires sont fermés.