08/03/2010

Le «libre choix» de l’école prend l’eau de toute part

Il n’y a pas que les assureurs privés et leurs sbires de l’UDC, du PLR et du PDC qui se sont  pris une bonne gifle dans les urnes hier. Il y a eu aussi les partisans de la privatisation de l’école, le «lobby parents suisses». Qui, après Bâle-Campagne et ses 79% de «non» au «libre choix de l’école», a vu une autre de ses initiatives demandant l’introduction d’un financement public des écoles privées et du libre choix de l’école primaire sombrer corps et biens avec plus de 83% de «non», dans un canton très marqué à droite. C’est pourtant à droite qu’elle avait reçu le plus de soutien, notamment à l’UDC, au PLR et à l’UDF.

La campagne du «lobby parents» en faveur du bon scolaire ou chèque-éducation est donc en train de se transformer en fiasco. Deux initiatives ont déjà été balayées dans les urnes. Ses initiatives lancées dans les cantons de ZH, BS, SG et SO devraient à n’en pas douter subir le même sort. Et, dans le canton de Vaud, ses velléités de lancer une initiative populaire se sont, suite à la déconvenue bâloise, transformées en une simple pétition (que le Grand conseil aura à traiter ces prochaines semaines). L’école publique a donc encore de beaux jours devant elle.

Commentaires

C'est bien compris Monsieur Schwaab, nous sommes dans la bonne mouvance que quand nous sommes dans l'illégalité, comme vous!
C'est votre politique, car ils vous faut des électeurs pour le futur! Nous autres devont subir les baisses de niveaux de nos enfants, en raison de l'abondance dans les classes d'enfants étrangers-voire-sans-papiers, multilangues.
Eventuellement si l'on veut sortir de ce cercle infernal, payer très cher pour une scolarité en privé.
Le nivellement par le bas, ça permet la place à "vos autres".
Bel avenir que vous promettez-là à notre jeunesse! (bonjour le fardeau à venir des cotisations LPP)
Remarquez, c'est pas mon problème.....mes enfants sont "dehors".
Mais ce week-end vous avez de moi une Abstentionniste, et je crois que ce n'est que le début!

Écrit par : Corélande | 08/03/2010

Ca ne fait pas l'affaire des parents qui ne souhaitent pas de fréquentations racaillères pour leur progéniture.

"L’école publique a donc encore de beaux jours devant elle."

Ces beaux jours qui sont notre avenir, sont déjà la réalité quotidienne dans la République voisine.

Un énième témoignage nous en est fourni par un journaliste qui publie, ces jours-ci, "La loi du ghetto" dans lequel on trouve les textes de lettres fictives écrites par des élèves de 15-16 ans à leur inspecteur d'académie.

Voici l'un des plus éclairants parmi ces témoignages (on accordera une attention particulière à ce qui tient lieu d'orthographe à des adolescents français ou issus de l'immigration) :

" Je sais que ce que je vais vous demandé vas vous paraître abusif mais sa serait bien s'il y avait des policiers civils qui surveilleraient le collège le temps de calmé tous sa ! Aidez-nous Monsieur, sacher que notre avenir est entre vos mains. "

Source : http://www.rue89.com/2010/03/07/banlieues-lappel-au-secours-de-collegiens-daubervilliers-141643

Et pour ceux qui s'intéressent plus généralement à ce que l'école de demain sera chez nous aussi :

http://www.observatoire-laxisme-ecole.fr/index.php

...où l'on découvrira ou redécouvrira un des grands classiques du genre :

"Suce-moi l'cul" (Mamadou, 12 ans, à sa prof d'éducation physique)

Écrit par : Scipion | 08/03/2010

C'est vrai UNE gifle! Petite analyse
Selon votre grand frère le Tagesanzeiger journal de gauche,c'est bien le millionaire René Schuhmacher «K-Tipp» qui a triomphé hier, pas le PS et Pas UNIA!
Le parti socialises a de nouveau perdu 5 sièges à Zürich(de nouveau une raclée)! Donc parmi tout ces bonnes nouvelles, le parti socialiste continue à s'effondrer alors que l'UDC n'a pas bougé! La maire socialiste à reçu plus qu'un raclée spectaculaire et originale: Il n'y pas eu de concurrence mais les bulletins sans noms on presqu'été aussi nombreux que la socialiste qui "gagné"! Pas de quoi de pavoiser!!!

Écrit par : Et vlan | 08/03/2010

" L’école publique a donc encore de beaux jours devant elle."

Comme si l'école public était exemplaire en Suisse. PISA, ça ne vous dit rien? Il n'y a rien de pire que le statu quo.

D.J

Écrit par : D.J | 08/03/2010

Bonjour,

Voici un certain temps que je vous lis, Monsieur Schwaab, il nous même arrivé de nous croiser, au restaurant, dans la rue et autres, je vous donc aussi écouté parler et je me demandais une chose simple... Vous n'êtes jamais fatigué ?

Écrit par : Jimmy | 09/03/2010

@Etvlan: Je ne tire pas la même analyse que vous et l'étaie ainsi:
- Sur les 250'000 signatures récoltées pour le référendum, 204'000 sont le fait des syndicats et du PS. Cela vous laisse une petite idée de l'impact de leur force militante et du rôle qu'elle a pu jouer dans la campagne. Notre victoire est magnifique, indéniable et ne souffre pas la moindre contestation. Peut-être cela ne vous plaît-il pas, mais c'est comme ça. Cependant, libre à vous et au Tages-Anzeiger de prétendre que ce n'est pas nous qui avons gagné dimanche, prêcher dans le désert n'est par bonheur pas interdit.
- Certes, le PS perd des sièges au législatif de la ville de Zürich. Mais il place 4 élus à l'exécutif, Mme Mauch (même si le Tages-Anzeiger ne la porte pas dans son coeur) fait le deuxième meilleur score (avec plus de 10'000 voix d'avance sur la majorité absolue, et ce au premier tour!) et l'UDC (qui n'a plus d'élu à l'exécutif depuis 20 ans!) stagne. Ce qui compte dans une élection, c'est d'être élu, et Mme Mauch vient de démontrer de la plus belle des manières que, malgré tout le mal que les médias disent d'elle, elle a su gagner à nouveau (et avec panache!) la confiance des électeurs.
@DJ, Certes, s'attacher au statu quo à tout prix n'est jamais bon (ce n'est d'ailleurs pas ma position). Et puis, n'accordons tout de même pas trop d'importance à PISA: Certes, les finlandais sont les meilleurs à ce classement, mais leur taux de chômage des jeunes doit être 3 à 4 fois supérieur au nôtre... Tout est relatif!

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 09/03/2010

Docteur Schwaab, le Tagesanzeiger est LE plus grand journal socialistes et c'est bien comme ça! Je m'étonne que vous ne partagiez pas les opinions d'un journal qui vous est totalement dévoué depuis des lustres!!! C'est pas la NZZ qui l'écrit! Là je comprendrais votre sourir narquois. Le millionaire du KTipp c'est aussi du pipo et pourtant c'est bien "votre" journal qui le dit. Je n'ai malheureusement encore lu le commentaire du rejetons révolutionnaire de la dynastie de banquier Fribourgeois. Il faut dire que Zurich est un bastion socialiste. Vous savez pourquoi, les entrepreneurs, les patrons, les employers de PME habitent enfin les gens qui font de Zurich la capitale économique Suisse, vivent hors de Zürich. J'aurais plustôt tendance à croire "votre journal" qu'fonctionnaire théorissien socialisme de bureau.

Écrit par : Et vlan | 09/03/2010

ma dernière phrase traduite! Sorry
J'aurais tendance à croire "votre journal" plus tôt qu'un fonctionnaire théorissien socialiste bureaucrate.

Écrit par : Et Vlan | 09/03/2010

Cher Etvlan, le Tages-Anzeiger ayant, notamment, fait campagne pour la baisse des rentes et contre la retraite flexible, je doute que l'on puisse qualifier la ligne politique de ce quotidien, pour autant qu'il en ait une, de socialiste

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 09/03/2010

Cher docteur Schwaab, c'est simplement qu'il y a différents courants au PS. Mais tout ça n'est pas trop important. L'important c'est que les socialistes continue à perdre des voix, même dans Zürich, bastion socialiste, la majorité des entrepreneurs zurichois habitant à l'extérieur de la ville, comme Lausanne du reste. Les "hurbains" sont tandenciellement de gauche. Consernant le procès en court contre la syndic socialiste, attendons pour voir! C'est pas le seul procès contre des élus socialistes.

Écrit par : Et vlan | 11/03/2010

En disant "qu'il y a différents courants au PS", mon cher Etvlan, vous enfoncez les portes ouverts. C'est le cas depuis les débuts de la sociale-démocratie et c'est de notoriété publique. Sauf que, comme c'est d'ailleurs le cas le cas, tous les courants du PS faisaient campagne contre la baisse des rentes, de l'aile syndicale à l'aile consumériste.
A quel procès faites-vous allusion?

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 11/03/2010

Les commentaires sont fermés.