04/09/2011

Votations vaudoises: petit commentaire à chaud

Excellente nouvelle: l’élection à la proportionnelle, garante de plus de démocratie et de transparence dans les grandes communes, passe largement la rampe. Le PLR, qui s’y opposait seul contre tous pour conserver ses derniers bastions, subit une lourde défaite. L’Etat radical appartient un peu plus au passé… Il est intéressant de constater que plusieurs des communes concernées acceptent le passage à la proportionnelle (notamment: Belmont/Lausanne, Le Mont/Lausanne, Romanel/Lausanne et Blonay – qui la refusait il n'y a encore pas si longtemps; Bourg-en-lavaux ne la refusant que de justesse), alors que ses opposants PLR hurlaient au «diktat» et au «viol de l’autonomie communale».

Votation sur l’école: Autre excellente nouvelle: l’initiative réactionnaire-patronale-tea partiesque-créationniste «école 2010» a largement été rejetée, malgré des sondages très favorables. Il n’y a donc pas qu’aux USA que les Sarah Palin se prennent des vestes! Quant au succès de la LEO, il démontre les incroyables capacités de conviction d’Anne-Catherine Lyon, qui assoit de la plus belle des manières sa réputation de pacificatrice de l’école vaudoise. Il faut saluer ici l’engagement des syndicats, des parents d’élèves et de l’alliance PS-PLR au grand conseil, qui a réussi à forger le compromis gagnant.

Droit de vote des étrangers au niveau cantonal: Ce résultat était malheureusement à craindre, même si son ampleur est surprenante. Il devra certainement donner matière à réflexion à ceux qui seraient tentés d’offrir à nouveau à l’UDC de telles victoires sur de tels plateaux. Le dossier risque malheureusement d’être enterré un certain temps, même si l’idée fera certainement son chemin.

Note: les résultats ne sont pas encore définitifs, mais les tendances sont claires.

Commentaires

Je me sens insulté par vos amalgames douteux et populistes, lorsque vous écrivez "l’initiative réactionnaire-patronale-tea partiesque-créationniste «école 2010»". Je me sens profondément éloigné de tous les mots que vous utilisez. Mon expérience de plusieurs dizaines d'années de maître secondaire et mon engagement actuel avec des ados (dès 16 ans) et de jeunes adultes (jusqu'à 25 ans) en quête d'apprentissage ou d'emploi m'autorise à ne pas avoir le même avis que vous. Si les jeunes politiciens comme vous s'appliquent à tirer sur les mêmes grosses ficelles que ceux que vous critiquez, c'est à désepérer!

Écrit par : Pierre-Marc Rochat | 04/09/2011

Cher Monsieur Rochat.

Vous me voyez navré si vous ne vous reconnaissez dans aucun des qualificatifs employés. Malheureusement, tous sont corrects: ils ne s'appliquent certes pas à l'ensemble des personnes qui soutiennent "école 2010", mais aux principaux mouvements et partis qui l'ont promue, notamment en injectant de gros moyens financiers dans la campagne.
Cela dit, vous avez tout à fait le droit d'avoir un autre avis que le mien. Souffrez cependant que j'en aie un autre que le vôtre!

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 04/09/2011

"garante de plus de démocratie"?

Ah bon, forcez des communes à faire comme Lusanne est pour vous un signe démocratique?
On dirait que de ne pas tolérer qu'une commune fonctionne d'une manière différente de Lausanne soit une manière bien cachée de parler démocratie.

Mais bopn, après pour ma part, je respecte l'avis majoritaire (ce serait bien que vous fassiez autant pour d'autre domaine mais cela ne s'adresse pas qu'à vous, plutot que d'insulter et rabaisser vos adversaire. BOne vous me direiez que cela démontre vos vrais penchant d'ouverture aux autres... )

""l’initiative réactionnaire-patronale-tea partiesque-créationniste «école 2010»""
Quand vous insultez 48% de la population et qu'ensuite vous donner des leçon de tolérance, vous voyez ce que les gens pensent? Juste de l'arrogance quoi...

Mais on rigolera bien dans les fait quand une commune n'aura pas assez de candidat pour faire plaisir à Monseigneur Jean Christophe Schwaab. (bien que moi j'accepte que cela change si la majorité le souhaite).

Écrit par : DdD | 05/09/2011

Monsieur Rochat, qui sait certainement mieux que vous de quoi il parle, ne vous tançait pas d'avoir un autre avis que le sien, il vous faisait remarquer que vous insultez bêtement par vos raccourcis, des gens qui, après avoir mûrement réfléchi, ont voté oui à cette initiative. Et que c'est navrant venant de vous qui accusez souvent vous adversaires d'utiliser ce genre de méthode.

Ou vous faîtes semblant de pas comprendre (ce qui m'étonnerait qu'à moitié), ou vous ne comprenez vraiment pas et ça en devient inquiétant !

Monsieur Schwaab, je vous ai apprécié lorsque vous vous préoccupiez réellement de vos concitoyens, mais votre blog fait malheureusement ressortir de plus en plus votre personnalité de petit roquet engoncé jusqu'au cou dans votre idéologie du bien à tout prix quitte à faire mal (mais pas à tout le monde...)

Écrit par : Lenoir | 05/09/2011

Comme je constate que certains de mes lecteurs trouvent certains de mes termes insultants, je précise ceci.
Il n'était pas dans mon intention d'insulter qui que ce soit et si c'est le sentiment que j'ai pu faire naître, je m'en excuse. Cependant, je maintiens les termes employés à propos de l'initiative rejetée hier par le peuple vaudois:
- réactionnaire: à mon avis, cette initiative relevait d'une vision réactionnaire tant de la société que de l'école. Libre cependant à ses partisans de démontrer pourquoi, selon eux, elle n'était pas réactionnaire.
- patronale: cette initiative a été soutenue, tant sur le fonds qu'au niveau des finances de campagne, par le centre patronal vaudois (qui subit sa deuxième défaite consécutive dans les urnes en quelques mois). Je ne vois pas en quoi ce terme est "insultant". Certes, il ne relève pas de ma vision de la société, mais je conçois volontiers que mes adversaires politiques soient proches des milieux patronaux.
- teapartiesque: l'égérie de l'initiative "école 2010", Mme Despot, a des positions qui ne feraient pas rougir Mme Palin ou Bachmann: anti-avortement, anti-vaccin, anti-Etat, ségregationistes, etc. Peut-être cela n'a-t-il pas plus aux personnes qui soutenaient l'initiative, mais c'est un fait: L'initiative a été identifiée à Mme Despot. L'UDC a soutenu massivement la campagne de l'initiative. C'est un autre fait.
- créationniste: autre fait, qui ne plaira peut-être pas aux partisans de l'initiative, mais qui n'en est pas moins incontestable: l'initiative était co-lancée et soutenue par une association de parents créationnistes. Pour la transparence du débat public, cela méritait d'être dit.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 05/09/2011

@Schwaab:

Même si ca fait peutêtre "IN" dans votre mentalité de qualifier de "réactionnaire" vos adversaire, il faut bien comprendre que... tout action amène une réaction.

De ce fait, les "réactionnaire" ne font qu'agir aux "actionnaires" que vous êtes, qui ont la facheuse tendance à être destabilisé quand ceux-ci ont un besoin irrationnel de croire qu'il faille absolument changer quelque chose pour que ca aille mieux. (même si vous ne voyez pas de lien avec l'initiative 2010, il faut juste que vous reconnaissiez que si les "expert n'avais pas reformé l'école il y'a 15 ans, on n'en serait pas là".

_____

" l'initiative était co-lancée et soutenue par une association de parents créationnistes"

Qu'est-ce qu'il faut pas entendre... On peut dire la même chose avec la LEO. Je suis sur qu'il y'a des pedophiles qui ont soutenu le contre projet, des hommes qui battent leur femme, des fumeurs ou pire encore, des gens qui ont un 4x4! Est-ce que cela rend le contre-projet horrible pour autant!?!

-------------

"L'UDC a soutenu massivement la campagne de l'initiative. C'est un autre fait. "

Ce qui démontre qu'il n'est pas vrai que plus un parti met de la'rgent dans une campagne, plus les gens vont voter favorablement à la campagne.
Donc l'excuse minable que votre aile ne cessent de répéter comme quoi l'UDC dépense plein de fric pour faire passer leur idée, c'est vraiment prendre les gens pour des abruti. Et démontre que l'0initiative pour restreindre les budget des campagnes ne se base que sur des raccourci.

______________________________

"- patronale: cette initiative a été soutenue, tant sur le fonds qu'au niveau des finances de campagne, par le centre patronal vaudois"

Elle a tout autant été défendue par des enseignants....

-----------

Votre parti ne cesse de reprocher à certain de faire des raccourci, à categoriser les gens, à faire des préjugés.


Pour ma part, je ne trouve aucun solution ni dans l'initiative, ni dans le contre projet. Plutôt que les intellectuels vaudois fassent de la masturbation intllectuel, j'aurai largement préféré que l'on mette simplement en place une école, comme dans le canton de Fribourg ou du Valais, qui n'ont pas besoin de reformer leur école tous les 6 ans...

Écrit par : DdD | 05/09/2011

Les commentaires sont fermés.