16/10/2011

Voter à droite = baisser les rentes AVS et augmenter l’âge de la retraite

Après une première tentative avortée il y a quelques mois à peine, la droite bourgeoise revient à la charge pour baisser les rentes AVS et augmenter l’âge de la retraite. La majorité UDC-PLR-PDC de la commission de la sécurité sociale du Conseil des Etats vient en effet de décider d’augmenter d’une année l’âge de la retraite des femmes. Cette augmentation n’est que le prélude d’une augmentation généralisée, dans la droite ligne des propositions Couchepin ou de l’Union Patronale (67 ans). Pour toutes les retraitées, il s’agira de travailler plus… pour gagner moins, car, parallèlement, cette même majorité souhaite diminuer l’indexation des rentes AVS, les rentes du 2ème pilier et donc le pouvoir d’achat de tous les rentiers.

Effets néfastes sur le pouvoir d’achat

Outre l’augmentation de l’âge de la retraite, deux autres propositions menacent directement le pouvoir d’achat des retraités. Une motion PDC souhaite en effet supprimer la compensation automatique du renchérissement pour les rentes AVS et le conseiller fédéral PLR Burkhalter propose quant à lui une baisse des rentes du 2ème pilier, lui qui a pourtant inauguré son mandat sur une défaite retentissante lors d’un vote populaire portant… sur le même sujet.

Cumulées, ces diverses mesures pourraient faire perdre jusqu’à 3900.—Fr. par an sur une rente de couple et 2700.—Fr. sur les rentes des femmes.

Déni de réalité

Ces décisions sont totalement à côté de la réalité. En effet, la situation financière de l’AVS est solide, elle fait du bénéfice et les prévisions des partis bourgeois à son sujet se sont systématiquement révélées fausses. En outre, les chances – presque inexistantes – des plus de 55 ans sur le marché du travail montrent qu’augmenter l’âge de la retraite ne ferait qu’augmenter le nombre de chômeurs et de bénéficiaires de l’aide sociale âgés. Ce ne serait donc qu’un report de coût sur d’autres assurances sociales ou sur les contribuables.

L’impact des élections fédérales

Ces décisions désastreuses pour le pouvoir d’achat des retraités n’ont pour l’instant été prises qu’en commission et ne seront soumise au plénum du Parlement qu’après les élections fédérales. Il est d’ailleurs intéressant de relever que l’UDC, qui prétend défendre la volonté populaire, soutient ces mesures, alors qu’elles sont contraires à tous les derniers votes du peuple (refus de la 11ème révision de l’AVS, refus de la baisse des rentes du 2ème pilier).

Une fois les élections passées, nul doute qu’UDC et consorts n’auront plus le moindre scrupule à s’attaquer aux retraités. Heureusement, un vote intelligent des citoyens permettra de redresser la situation.

Qui souhaite défendre le pouvoir d’achat de tous les retraités n’a qu’une seule chose à faire: voter socialiste d'ici au 23 octobre!

Commentaires

Honnetement, on dirait une publicité pour du produit lessive qui lave plus blanc que blanc.

Quand est-ce que vous allez faire des articles en parlant de ce que votre parti propose sans à parler de ce que font les autres partis? ou le parti socialiste est obligé de parler et rabaisser les autres partis pour donner l'illusion de mieux défendre les citoyens?

Écrit par : DdD | 16/10/2011

Selon la logique, les gens souhaitent gagner plus et travailler moins. Dire que voter pour les autres occasionne plus de travail et moins de revenu à la retraite est un argument effectivement aussi simple que "cette lessive lave plus blanc".
Il est malheureusement faux de prétendre que la droite a un effet néfaste sur le pouvoir d'achat : la droite propose une diminution de la TVA qui offrirait une bouffée d'air aux entreprises étouffées par la chereté du franc, et augmenterai le pouvoir d'achat. La gauche s'y oppose.

Écrit par : . | 16/10/2011

L'UDC qui compte sur un grand nombre d'électeurs retraités à petits revenus, FERA ou DEVRA FAIRE ce que ses électeurs lui demandent. C'est pas plus compliqué que ça.
L'UDC du Valais romand s'était opposée à la baisse du taux de conversion du 2e pilier. Il y a des élus UDC et des électeurs qui veillent au grain...

Écrit par : petard | 17/10/2011

Pétard, l'UDC a approuvé la hausse de l'âge de la retraite. L'UDC a approuvé la diminution de l'indexation des rentes AVS. L'UDC Suisse et la quasi-totalité de ses sections cantonales a approuvé la baisse des rentes du 2ème pilier. Les commissaires UDC ont tous approuvé toutes les mesures évoquées dans ce billet. Moralité: l'UDC ne défend pas les intérêts des retraités. C'est un fait. L'UDC veut augmenter l'âge de la retraite et baisser les rentes, c'est un autre fait. Ouvrez un peu les yeux, que diable!

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 17/10/2011

@J.C. S.

"Ouvrez un peu les yeux"
Et on voit que votre partis fait exactement la même chose.

La seule différence entre l'UDC et les socialistes c'est qu'un parti veut faire payer les dépenses à une catégorie de gens, et l'autre parti veut faire payer les dépenses à une autre catégorie de gens en leur augmentant leur impôts/taxe et/ou en diminuant leur prestation.

Du coup, c'est du pareil au même!

Par exemple pour certain, réduire les rentes de leur retraite ne serait presque pas un problème s'ils n'avaient pas à payer des impôts sur la fortune ou des "valeurs locatives", de la TVA, etc...

Les coûts que vous prétendez leur enlevé d'une main, vous le leur mettez dans l'autres mains aussi.

C'est bien joli de ne parler que d'un sujet mais si l'on regarde l'ensemble des rouages, les choses deviennent différente.

L'autre jour je vous ai regardé à la Télévision. C'était vraiment interressant. Mais ce qui m'impressionne le plus c'est toutes les bonnes idées que chacun à eux pour "aider les gens". Des aides par ici, prestation par là.

Avec des mots on peu aider tout le monde. Mais les gens n'ont vraiment pas l'air de mettre ca en relation avec la réailité. C'est que ces prestation il faut bien que quelqu'un pait. Du coup, à force de mettre des aide par ci, par là, on ne faut qu'augmenter le couts des choses. Car quand des gens ont deja de la peine à payer pour toutes les aides and co qui existe deja (et qui en plus aide très mal), ont leur augmente leur couts sous pretexte de mieux les aides?

C'est un peu la philosophie de certaine sectes en fin de compte..

Écrit par : DdD | 17/10/2011

C'est comme pour les allocations familiales. Tellement facile et démago de proposer une augmentation. Ils s'en foutent, ce sont les entreprises qui paient. Ce qu'ils oublient, c'est qu'à force de charger le bateau, il va couler. Et quand les employés se retrouveront au chômage, ils viendront pleurer contre ces méchants patrons qui n'arrivent même pas à faire tourner leur entreprise.

Écrit par : Pascal D. | 17/10/2011

Pascal D., on peut renverser l'argument: quand les entreprises n'auront plus de clients parce que leurs salariés ne gagnent pas assez et/ou sont étranglés de (petits) crédits, l'économie ira sacrément mal. En outre, les entreprises viennent de bénéficier de plusieurs trains d'allègement fiscaux qui n'ont guère profité à l'emploi, mais plutôt à leurs actionnaires. Il est temps de rétablir un peut d'équilibre et de faire en sorte que les salariés de la classe moyenne voie leur situation s'améliorer enfin. N'oubliez pas que, sur les dix dernières années, la situation financières des classes supérieures de revenus et de fortune s'est nettement améliorée, alors que celles des classes modeste et moyenne se dégradait ou stagnait: http://www.schwaab.ch/archives/2011/10/03/renforcer-la-cohesion-sociale-fortifier-la-suisse/

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 17/10/2011

@J.C. S.
L'UDC ne va pas pouvoir baisser les rentes AVS ou augmenter l'âge de la retraite à 70 ans.
Tout simplement parce que vous (le PS) et d'autres, êtes là pour l'en empêcher...

... D'ailleurs, l'UDC n'a pas à se forcer, pour celui qui n'est pas dans la fonction publique (double part employeur au 2e pilier)... et les cacahuètes qu'il touchera... il sera bien obligé de turbiner jusqu'à ce que mort s'en suive... à moins d'aller à l'assistance, mais c'est pas dans la mentalité de tout le monde.

Et de toute façon, vous faites quand-même 70% face au grand méchant loup? On peut dormir sur nos deux oreilles.

Mais si vous voulez faire une bonne action, vraiment efficace pour les retraités, commencez par faire en sorte que la rente AVS dite de couple soit abolie, et que chacun des époux perçoive la totalité de sa rente simple. Comme les concubins. Ça sera déjà un bon pas de fait.

Ensuite, encore un petit geste pour faire baisser substantiellement le barème de ceux qui ne touchent par exemple pas plus de 3500 par mois AVS et 2e pilier compris.

Merci d'avance

Écrit par : petard | 17/10/2011

Mais ce sont exactement les mesures prises par les pays de l'UE, où vous aimeriez tant nous y amener.

Franchement ... le bas goût socialiste ...

Écrit par : Victor Winteregg | 18/10/2011

@M. Winteregg: il ne faut pas raconter n'importe quoi. Ni l'âge de la retraite, ni le montant des retraites ne relèvent de la compétence de l'UE. il s'agit de la compétence exclusive des Etats-membres.

@Pétard: au fonds, si je comprends bien, vous souhaitez que le PS répare les dégâts que commet l'UDC, tout en votant pour l'UDC. Vous feriez mieux de voter directement PS, vous défendriez mieux vos intérêts.
En ce qui concerne la rente de couple, je suis d'accord avec vous. Je ne vois pas pourquoi les couples mariés auraient droit à une rente inférieure que s'ils vivaient en concubinage. Mais, vous savez, tant que l'UDC aura autant de poids en Suisse, pour améliorer l'AVS au Parlement, il faudra repasser.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 18/10/2011

Mais justement, je ne raconte pas n'importe quoi ... élever l'âge de la retraite c'est ce qui ce fait dans l'UE, à laquelle vous semblez être si attaché.

Suite à la crise, il me semble normal de le faire.
Nous sommes obligés de le faire.
Nous allons le faire.

Écrit par : Victor Winteregg | 18/10/2011

@M. Winteregg: les faits vous donnent tort:
-seuls certains États-membres de l'UE augmentent l'âge de la retraite, mais pas tous;
-et ce n'est certainement pas sur injonction de l'UE, mais de leur propre initiative, suite à des décisions souveraines de leur part, dont l'UE ne s'est pas mêlée!.

Une chose est sûre cependant: si les rentes devaient baisser en Suisse, ce serait parce que l'UDC aurait pu appliquer son programme. Si nous pouvons les maintenir, c'est grâce au PS et aux syndicats.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 18/10/2011

Vous incriminez l'UDC à tort, comme d'habitude.

Écrit par : Victor Winteregg | 18/10/2011

@M. Winteregg: J'incrimine l'UDC "à tort", selon vous. Bien, voyons cela en détails à la lumière des faits:
-l'UDC a-t-elle soutenu la 11ème révision de l'AVS, qui prévoyait baisse des rentes et hausse de l'âge de la retraite? Oui.
-l'UDC a-t-elle soutenu la baisse des rentes du 2ème pilier? Oui.
-Les élus UDC ont-ils soutenus les propositions actuelles de hausse de l'âge de la retraite et de baisse des rentes? Toujours oui.

Alors, à votre avis, est-ce vraiment "à tort" que j'incrimine l'UDC?

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 19/10/2011

"Mais, vous savez, tant que l'UDC aura autant de poids en Suisse, pour améliorer l'AVS au Parlement, il faudra repasser."

C'est dingue ça. La gauche, toute prompte à lancer des initiatives pour tout et rien, n'ose même pas demander son avis au peuple ? Vous me décevez sur ce coup-là M. Schwaab. Faut pas croire que les 30 % de votants UDC seraient tous contre une telle initiative. Tout comme il ne faut pas croire que le 70 % des autres votants seraient contre.

Mais encore une fois, si l'idée est bonne (et dieu sait que je serais le 1er à la soutenir), la grande question c'est : combien cela coûterait-il à l'AVS ? Et comment financer ce "découplage" ?

Une hausse de la TVA ? Ma réponse sera : non (à moins que l'on supprime cette ignominie qu'est l'IFD)

Une hausse des charges sociales ? Ma réponse sera : non. Ca suffit de toujours tout faire payer aux gens qui se lèvent le matin pour aller bosser.

Alors où ? C'est uniquement parce que vous n'avez aucune solution valable et qui satisfassent une majorité de votants que vous n'osez pas lancer ce projet.

C'est en fait ça le gros problème de la gauche : on a des idées, mais le financement se fait toujours sur le dos du travailleur, contribuable, classe moyenne. Et ça, franchement, y en a marre.

Écrit par : Pascal D. | 19/10/2011

"Tout comme il ne faut pas croire que le 70 % des autres votants seraient contre."

CORRECTION : Tout comme il ne faut pas croire que le 70 % des autres votants seraient pour.

Écrit par : Pascal D. | 19/10/2011

Pascal D:: les opposants aux prestations complémentaires pour familles et aux rentes-ponts pour chômeurs âgés tenaient le même discours que vous (P. ex. "y'en a marre de taxer les braves gens qui se lèvent le matin"... comme si les chômeurs étaient tous des paresseux parasites...). Le peuple leur a largement donné tort. Alors, oui, les socialistes savent convaincre le peuple. Il y sont parvenu sur les PC familles, sur l'assurance-maternité, sur les allocations familiales!

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 20/10/2011

Les commentaires sont fermés.