02/09/2013

Plus de shops ouverts en permanence = plus de nuisances 24h/24

Les ouvertures 24h/24 des shops de stations-service ne se font pas qu’au détriment des travailleurs ou des petits commerçants des villages et des quartiers. Les voisins et l’environnement subissent eux-aussi une augmentation des nuisances: La clientèle d’un shop ne s’y rend en général qu’en voiture, ce qui augmente les nuisance dues au trafic (bruit, pollution de l’air, etc.) et encourage inutilement le trafic motorisé individuel et le mitage du territoire. En outre, une grande partie de chiffre d’affaire de nombreux shops repose sur la vente d’alcool fort aux jeunes, ce qui laisse imaginer une multiplication des nuisances d’un autre type.

Ces nuisances ne vont pas se limiter aux autoroutes, car le projet prévoit d’autoriser TOUS les shops (et pas seulement une vingtaine) situés le long des grands axes routiers fortement fréquentés par les voyageurs, ce qui inclus de très nombreuses routes cantonales traversant des villages et des agglomérations. En outre, les demandes d’ors et déjà déposées par des shops qui anticipent la nouvelle réglementation démontrent qu’ils sont plus nombreux à vouloir profiter de l’aubaine du 24h/24 que ce qu'avancent les partisans.

Ce constat est partagé par les verts libéraux, qui le disent noir sur blanc dans leur motion demandant l’ouverture 24h/24… de tous les supermarchés jusqu’à 120 m2 (ce qui démontre au passage que chaque petite exception – ou «souplesse», pour reprendre le vocabulaire des partisans – en justifie d’autres et nous mène par petites tranches à la libéralisation totale). Même si leur conclusion est absurde, les verts libéraux font le bon constat: «Il résulterait de cette révision de la loi sur le travail que les consommateurs qui souhaitent faire leurs achats le dimanche ou la nuit ne pourront le faire que dans les magasins des stations-service, ce qui n'est pas correct ni équitable en matière de politique de la concurrence. En outre, cela conduirait à des incitations négatives considérables du point de vue de l'écologie et de l'aménagement du territoire, car les consommateurs, dont le comportement serait renforcé par une libéralisation unilatérale, se tourneraient vers les axes majeurs à forte fréquentation et, en raison des besoins des clients, de nouveaux magasins ouvriraient à ces endroits.». Rien à ajouter!

Le 22, nous ne votons donc pas uniquement sur la santé des travailleurs de la vente et sur la pérennité des petits commerces, mais aussi sur la qualité de vie du voisinage. NON aux ouvertures 24h/24 dans les shops!

Commentaires

@Monsieur Schwaab,êtes vous certain ne pas souffrir du syndrome de la Tourette qui a tendance à se généraliser dans les pays francophones? rire
En droit civique il nous a été appris qu'aucun parti n'avait le droit d'ingérence dans la vie du citoyen,donc ce que vous écrivez si d'autres sont tentés de vous obéir au doigt et à l'œil,les anciennes générations elles restent fidèles à l'enseignement ancestral et qui a fait ses preuves n'en déplaisent aux plus jeunes et vous avouerez diablement plus ringards qu'elles
Au sujet du syndrome de la Tourette je plaisante et c'est en riant que je vous souhaite une agréable semaine,ayant déjà voté je me sens lègère comme une hirondelle
bien à vous et très bon lundi

Écrit par : lovsmeralda | 02/09/2013

À Monsieur Schwaab et au PS (ici, ce n'est pas pour Père Siffleur)

Bravo!
Là, vous utilisez un arguement qu'il est possible de prendre en compte. Il a du sens. Il ne reste qu'à le mettre dans la balance avec d'autres et peser le pour et le contre... Malheureusement, l'arguement qui resterait à discuter arrive vraiment un peu tard!

Argumenter: le contraire de ce que vous faites lorsque vous dites "Non! À la journée de travail de 24 heures"!
Là, il ne s'agit que d'une vraie connerie. (Désolé, je n'ai vraiment pas trouvé de mot plus approprié pour qualifier ce slogan imbécile).
Là, vous discréditez votre propre campagne contre les ouvertures des échopes jusqu'à ... pas d'heure.
Même les politiciens qui disent travailler 18 heures par jour et quasi 7 jours sur 7 pour le bien commun (sic)*, ne sont pas stakhanovistes au point imaginé par votre slogan.

* C'est en tout cas un argument de ce type qu'à utilisé un Syndic pour expliquer son joli salaire... Lui non plus ne doit être pour le 1 : 12 !
Oui, d'accord! Je sais! Il n'es pas Rose bonbon, il est Vert...igineux (son salaire en tout cas)

Signé: JCB alias BK ou Père Siffleur

Écrit par : Baptiste Kapp | 03/09/2013

Ah, cher M. Kapp, si vous saviez comme je m'en veux, moi qui milite pour une réduction du temps de travail (mais pas du temps de trouvaille), de vous faire faire, à vous et au Père Siffleur, autant d'heure supplémentaires! Tant de billets à lire, tant de calembredaines à persifler!

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 03/09/2013

... Et le botter en touche continue!...
Mais, une fois encore, bravo! C'est une très jolie pirouette!

Écrit par : Baptiste Kapp | 03/09/2013

Monsieur Schwaab,

TRAVAIL: C'est encore pire que vous ne l'imaginez!
Vous parlez de mon temps de travail et de mes heures supplémentaires. Dans mon cas, il ne s'agit aucunement de travail. Le travail est lié à un salaire, même dans le système capitaliste. Bien sûr, il est souvent bien trop maigre (sauf pour les "x 12"), mais il reste salaire.
Sur ce site, je n'ai aucun salaire, donc je n'exécute aucun travail. Je m'amuse en faisant du bénévolat où j'"exécute" quelques politiciens sans... qui le mérite et sans tuer personne. Sauf quelques égo boursouflés. (Il ne s'agit point de vous.)
Normal que j'aide cette pauvre presse, elle est dans un tel état.
Et Ta...média l'est aussi.

CALEMBREDAINE.
À vous lire, je ne suis pas vraiment persuadé avoir compris votre propos. Est-ce que je persifle au sujet de certaines calembredaines ou est-ce que ce sont mes persiflages qui sont ces calembredaines?
Dans le premier cas vous admettriez que les faits que je mentionne sont des sornettes. Votre slogan également.
Dans le second, vous diriez ne pas être d'accord avec moi, ce qui est un droit intangible de chacun.
Mais dans ce dernier cas, est-ce mes propos au sujet de votre slogan qui seraient ces calembredaines ? Ou alors ce que je rapporte concernant les propos de MS?... Ou alors, les deux ?

Écrit par : Baptiste Kapp | 04/09/2013

Non, M. Kapp, ce ne sont pas vos écrit qui sont des calembredaines. En revanche, vous avez un talent certain pour en déceler dans les billets de la bande de blogueurs de "24 heures", qui tient régulièrement le haut de l'affiche des persiflages! Vous n'imaginez d'ailleurs pas la crainte qui nous anime, nous autres politiciens-blogueurs: d'habitude, nous pouvons débiter toutes les calembredaines possibles et imaginables, personne ne nous en tiendra rigueur, personne ne les remarquera, mieux encore, les journalistes les citeront pour notre plus grande gloire. Sur la toile, fini la liberté! le moindre de nos écrits est scruté, puis persiflé. Dur métier que le nôtre!

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 04/09/2013

Monsieur Schwaab,

Je compatis pleinement! Surtout qu'avec mon blog vous n'avez même pas le privilège de participer au Champignac d'Or, d'argent ou de bronze...
Oui, vous avez parfaitement raison: vraiment dur métier que le vôtre!

Mais je dois dire que, même si le slogan "Non à la journée de travail 24h/24h" mérite les éloges du Maire de Champignac, il n'arrive pas à la cheville d'un "trait" sorti de la bouche du Juge Patrick Stoudmann qui, en parlant d'un de vos camarades de parti, a dit:

«Or l’article de M. Nordmann ne prétend pas qu’il faut coucher pour obtenir une patente de restaurateur, mais laisse entendre qu’il est utile d’être introduit.»

... Ce qui lui a permis de gagner un "Champignac d'Or" bien mérité en 2012.

Si, dans mon blog, on est loin de Sodome et Gomorrhe, là...

Pour 2013, il ne vous reste plus beaucoup de temps... Alors, à votre clavier!... Et si une de vos phrases devait vraiment être drôlatique, je vous assure que j'en ferai part à celui qui pratique le même registre que moi: "la Distinction".***

*** Remarqu à l'usage des non-initiés:
"La Distinction" est un journal satirique. La phrase ci-dessus ne veut en aucun cas dire que mon registre puisse être celui de la distinction... Ce serait vraiment par trop prétentieux... Mon nom n'est que "Père Siffleur" et non pas "PaD"!

JCB / BK / PS (toute ressemblance avec le Parti Socialis'e est fortuite et il n'a aucune responsabilité autre que celle qui me permet de les gausser lors de mes persiflages)

Écrit par : Baptiste Kapp | 04/09/2013

Mieux vaut tard que jamais !

Ainsi donc vous persistez dans votre erreur d'écriture, à savoir que les habitants de ce pays vont prendre leur véhicule pour se rendre à 2 heures du matin dans un shop sur une autoroute s'acheter de quoi se nourrir le lendemain et ainsi créer des nuisances inutiles.

Et surtout les habitants des vallées alpines !!!

Relisez le texte mis à votation et cessez de nous entretenir d'un sujet qui n'est pas d'actualité, mais qui le deviendra peut-être un jour !

Écrit par : MBA | 07/09/2013

Vous vous trompez MBA: si seulement il ne s'agissait que d'autoroutes... Or le texte parle également "d'axes fortement fréquentés". Et c'est là que cette notion floue pose problème. Surtout dans la Suisse d'aujourd'hui, dont les axes routiers sont tous bouchés, saturés et ont atteint leurs limites.

Prenez l'arc lémanique: au vu de l'augmentation démographique de ces dix-quinze dernières années, non seulement l'autoroute Lausanne-Genève est saturée, mais la route Suisse est devenue hyper-fréquentée. Essayez de la prendre à certaines heures, un vélo y est plus rapide qu'une auto!

Ca ne vous étonne pas de voir justement sur cet axe-là (une route cantonale) les stations-service pousser comme des champiqnons? Sans blague, il y en a une presque tous les deux kilomètres! Ce qui au passage embellit fortement le paysage, mais c'est une autre histoire.

Dans ce contexte de future grande agglomération valdo-genevoise, où les villages d'hier seront les quartiers résidentiels de demain (c'est déjà le cas), les stations-services pourront ouvrir toute la nuit car ipso facto sur des axes fortement fréquentés! Et il en va de même des autres routes cantonales de notre petit pays. Car le territoire est petit, et donc vite "fortement fréquenté".

Écrit par : Martin | 07/09/2013

A Martin : je maintiens mon texte. Axes fortement fréquentés cela donc signifierait pour vous les vallées alpines, que ce soit dans les Grisons, Valais, Berne, Uri, Glaris, etc ...

Pensez-vous un seul instant que la route allant de Vallorbe à la Vallée de Joux va être truffée de "shop" ouverts toute la nuit ? que dans l'arc lémanique, les "shop" vont pousser comme des champignons ?

Une station-service tous les deux kilomètres ... vous plaisantez !

Relisez la page 53 du fascicule de votation : on parle d'autoroutes et d'axes IMPORTANTS fortement fréquentés par les voyageurs : selon vous, cela signifie que les personnes habitant un village vaudois sortant le soir seraient des voyageurs ? curieuse application du texte.

Écrit par : MBA | 07/09/2013

MBA: "Pensez-vous un seul instant que la route allant de Vallorbe à la Vallée de Joux va être truffée de "shop" ouverts toute la nuit ? que dans l'arc lémanique, les "shop" vont pousser comme des champignons ?"

Offrez-vous une seule virée sur la route du lac, la route cantonale entre Villeneuve et Genève et vous verrez si les stations-service ne sont pas en surnombre. Ce soir à l'entrée de Villeneuve j'en ai dénombré cinq sur deux kilomètres, dont deux fraîchement installées!

Pour quelle raison la Migros s'est-elle alliée à Shell avec ses "shops" Migrolino? Pourquoi Coop et ses Coop Pronto a ouvert des stations-service? Sont-ils des gestionnaires irresponsables et prêts à jeter leur argent par les fenêtres? Alors que de l'autre côté ces deux géants de la distribution diminuent les conditions de travail de leurs employés, notamment avec la généralisation de contrats à temps partiel.

Quant à la route de Vallorbe, ce serait en dehors des heures de passage des frontaliers, donc pas de raison de prolonger les ouvertures, au contraire des routes cantonales de l'arc lémanique.

Écrit par : Martin | 08/09/2013

Les commentaires sont fermés.