10/09/2013

Petits commerçants, démocrates-chrétiens, églises, etc.: Tous manipulés par les syndicats?

A plusieurs reprises, les partisans de la libéralisation des horaires d’ouverture des shops ont fustigé les syndicats, ces «ayatollahs» qui refusent de faire passer les envies des consommateurs avides de saucisses à 3h du matin avant les intérêts des travailleurs de la vente. Que la droite n’ait pas de sympathies syndicales n’est malheureusement pas étonnant. Mais quand on la confronte au fait que les petits commerçants, les églises, voire des sections cantonales de partis et élus de droite refusent eux-aussi cette libéralisation, leur réponse est toute prête: Ces pauvres ont été «manipulés», ou «empapaoutés». Les petits commerçants sont par exemples nombreux à rejeter la libéralisation des horaires des shops. Associations nationales (SDV, VELEDES), cantonales (association des commerçants du canton de Fribourg) ou locale (My Flon), toutes ont bien compris que l’extension des horaires d’ouverture profitent systématiquement aux grandes enseignes et créent une concurrence déloyale dont souffrent les petits commerces indépendants. Comme c’est un électorat plutôt de centre-droit, souvent PLR, il est im-pen-sable que ces gens ait pu de leur propre chef parvenir à une conclusion aussi peu en phase avec la propagande du parti. C’est donc qu’ils ont été «manipulés».

Les églises, d’habitude si proches du PDC? Elles aussi combattent l’extension sans fin des horaires de travail et son impact négatif sur la vie sociale et familiale. C’est une position solide, réfléchie, et surtout de longue date. Pour sûr, cela fait donc longtemps que les syndicats, dont on connaît l’influence occulte tant au Vatican que dans les synodes, les ont «empapaoutées».

Restons au PDC, dont la section saint-gallois prône le NON à la libéralisation des horaires des shops. Et dont la section lucernoise ne suit le mot d’ordre national que d’une très courte majorité. Que dire aussi des verts libéraux de Bâle-Campagne, qui laissent la liberté de vote alors que c’est leur parti national, qui prône ouvertement les ouvertures 24h/24 dans tous les supermarchés jusqu’à 120m2, qui mène la campagne pour le centre-droit? Que dire enfin de Jérôme Buttet, chef du groupe PDC du Bas au Grand conseil valaisan ou de Jean-Luc Addor, député valaisan et vice président de l’UDC-VS opposés à la libéralisation des shops? Là encore, on devine l’influence tentaculaire et manipulatrice des syndicats.

Restons sérieux! On peut être, une fois n’est pas coutume, du même avis que ses adversaires politiques sans pour autant s’être fait avoir par ces derniers. Penser que des gens de son propre camp puissent avoir un autre avis, non pas de leur propre chef et suite à leur propre réflexion, mais parce qu’ils ont été «manipulés» par l’autre camp est tout simplement méprisant. Cela montre aussi la faiblesse de l’argumentation des partisans de la libéralisation totale des horaires de travail. Mais peut-être qu’à force de marteler sans arrêt qu’il ne s’agit «que de saucisses» et d’occulter que d’autres propositions d’extension des horaires se fondent sur la libéralisation des horaires des shops, eux-mêmes ont fini par oublier que l’enjeu réel du vote du 22 septembre est une flexibilisation générale de tous les horaires d’ouverture. Et, à terme, de tous les horaires de travail.

Commentaires

"...l’extension sans fin des horaires de travail..."

Et une exagération mensongère ! Les magasins des stations-service concernées sont déjà ouverts 24h/24. Donc je ne vois pas où est l'extension sans fin des horaires de travail. Juste la possibilité de vendre l'entier de l'assortiment plutôt que ces interdictions stupides (saucisse à rôtir crue : NON - saucisse à rôtir cuite : OUI) !

"...l’enjeu réel du vote du 22 septembre est une flexibilisation générale de tous les horaires d’ouverture. Et, à terme, de tous les horaires de travail."

Et une de plus. Vision partisane des choses. C'est comme si je dis que l'initiative du GSSA (que vous soutenez) n'a qu'un but final : la suppression de l'armée. Vous me rétorquerez qu'il n'en est rien et que je ne fais que spéculer. Vous n'auriez certainement pas tort. Mais appliquez donc la même chose à vos écrits.

Quant au fait que des électeurs PLR votent à l'encontre de leur parti, est-ce vraiment si étonnant ? Ne prenez pas ces commerçants, qui vont voter plus pour leur intérêt personnel plutôt que sur le fond du problème, pour la preuve que "même la droite est contre !".

D'ailleurs, combien d'électeurs PS ont voté pour l'interdiction des minarets ? Et combien voteront en faveur de l'interdiction de se voiler la face en public ?

Écrit par : Pascal | 10/09/2013

"...l’extension sans fin des horaires de travail..."

Et une exagération mensongère ! Les magasins des stations-service concernées sont déjà ouverts 24h/24. Donc je ne vois pas où est l'extension sans fin des horaires de travail. Juste la possibilité de vendre l'entier de l'assortiment plutôt que ces interdictions stupides (saucisse à rôtir crue : NON - saucisse à rôtir cuite : OUI) !

"...l’enjeu réel du vote du 22 septembre est une flexibilisation générale de tous les horaires d’ouverture. Et, à terme, de tous les horaires de travail."

Et une de plus. Vision partisane des choses. C'est comme si je dis que l'initiative du GSSA (que vous soutenez) n'a qu'un but final : la suppression de l'armée. Vous me rétorquerez qu'il n'en est rien et que je ne fais que spéculer. Vous n'auriez certainement pas tort. Mais appliquez donc la même chose à vos écrits.

Quant au fait que des électeurs PLR votent à l'encontre de leur parti, est-ce vraiment si étonnant ? Ne prenez pas ces commerçants, qui vont voter plus pour leur intérêt personnel plutôt que sur le fond du problème, pour la preuve que "même la droite est contre !".

D'ailleurs, combien d'électeurs PS ont voté pour l'interdiction des minarets ? Et combien voteront en faveur de l'interdiction de se voiler la face en public ?

Écrit par : Pascal | 10/09/2013

Pascal, savez-vous que selon les autorités genevoise, au moins 20 shops actuellement fermés la nuit, pourraient ouvrir 24h/24 en cas de oui le 22 septembre? Vous ne pouvez décemment pas prétendre que, dans ces shops, "le personnel est déjà sur place".
En outre, je vous recommande la lecture de cette liste, qui vous démontrera que, petit à petite, diverses propositions, qui ont toutes l'air anodines, nous mènent vers une extension généralisée des horaires: http://www.schwaab.ch/archives/2013/08/12/shops-de-stations-service-voila-ce-que-nous-empecherons-en-votant-non/
Enfin, votre analyse sur l'initiative du GSSA est pertinente. J'ai d'ailleurs déjà dit publiquement que je ne reprochais pas aux adversaires de cette initiative de reprocher aux initiants d'avoir un autre agenda que la seule suppression de l'obligation de servir. Le même raisonnement s'applique aux shops. Par honnêteté intellectuelle, je ne reproche pas à mes adversaires une argumentation que j'utilise moi-même. Et vous?

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 10/09/2013

Monsieur Schwaab,

Votre honnêteté ne vous a-t-elle pas été (un tout petit peu) soufflée par je ne sais plus qui? À sa remarque, vous auriez même répondu ceci:

«Bien joué, M. Kapp! Il est en effet difficile de dissocier l'initiant de l'initiative.»

Si, vous étiez en mesure de me démontrer avoir mentionné publiquement ce fait avant cette date, je vous assure que mes plus plates excuses seront présentées ici-même ainsi que sur mon propre blog.

Le risque que je doive m’exécuter est vraiment fort maigre. Je connais votre sens politique et surtout celui de la communication. Vous n’auriez jamais écrit «Bien joué, … » si vous aviez déjà eu parlé du fait… Vous auriez balancé un « Bien copié, … » ou éventuellement un « Bien retenu la leçon… »
Concernant la «comm», j'ai la certitude que vous n’auriez pas proposé à «nos» deux Conseillers fédéraux de jouer l’Arnaque !... Vous ayant lu ces dernières semaines, j’imagine ce que vous auriez soufflé ceci à vos deux camarades: «Eine kleine Nachtmusik » (à jouer pour les "grosses légumes" encore actuellement couvertes d'un linceul à certaines heures de la nuit.

Un grand merci! jusqu’à ce jour et bien que je vous égratigne, vous ayez toujours publié mes billets. Certains de vos adversaires politiques (pas tous) n’ont pas cette honnêteté. Oui, j’ai les noms !... Mais honnêtement, cela vaut-il la peine de nommer ces pauvres hères?... Surtout lorsqu'ils faont flotter "Liberté" aux frontons de leurs blogs.

Avec mes meilleures salutations ainsi que tous mes vœux à l’occasion des 125 ans du PSS et des 40 de l’Arnaque.

Signé : JCB, BK et Père Siffleur

Écrit par : Baptiste Kapp | 10/09/2013

Ah, vous m'avez encore eu MM. Kapp, Siffleur et Bouille! Mon intervention sur forum lors de la quelle j'ai admis qu'on ne pouvait pas dissocier initiative et initiants date du 16 août, soit 3 jours APRÈS votre commentaire. Vous êtes décidément diablement attentif, tout Père que vous êtes.
Me voilà piégé, à nouveau, par les méandres réunis de la toile et du calendrier. Il ne me reste plus qu'à aller de ce pas à Canossa.

Et bravo pour votre billet sur l'Arnaque!

Cordiaux messages,
JCS

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 10/09/2013

@ L'UDC franco-suisse M. Montabert (mais plus français quand même): faites-nous plaisir, retournez vivre en France. Ce pays vous sied mieux. Vous aurez tout loisir de maudire les syndicats -français- et de vous en prendre à toute velléité de défense des travailleurs - français-.
Ici en Suisse, nous sommes attachés à la quiétude, au bien-être des travailleurs et à limiter la précarisation de leurs conditions de travail, au contraire de ce qui se passe chez nos voisins en Europe.

Votre volonté de limiter ce débat au pour ou contre la saucisse à rôtir montre au mieux une incompréhension des Suisses, au pire un mépris du personnel de la vente et un mépris total des petits commerçants qui seront mis, toujours plus, sous pression. La concurrence avec les grands distributeurs est grande, et ça n'est pas un hasard si Coop et Migros ont eux aussi ouvert des stations-service et se sont alliés aux pétroliers, tels que Shell avec Migrolino.

Ce sera NON et NON ! Bon vent à vous. Mes hommages et bon retour chez vous!
Mais sans doute êtes-vous pour la libéralisation afin de favoriser vos compatriotes frontaliers employés des stations-service, prêts à tout puisque franc fort. Donc un mépris des travailleurs de ce pays TOTAL !!!

Écrit par : William | 12/09/2013

L'ouverture 24/24 des ces shops est une aberration totale, ne serait-ce qu'en regard de la sécurité publique. On le sait, les polices ne sont déjà pas suffisamment en mesure d'assurer la sécurité des biens et des personnes de jour... alors imaginons la nuit.

Caméras de surveillance ou pas, ces "supermarchés" n'occupent généralement qu'une personne ou deux... sans moyens de défense. C'est une invite supplémentaire au grand banditisme transfrontalier.

Écrit par : petard | 12/09/2013

Excellent score : cinq blogs pour nous raconter - de façon différenciée - la même chose !!! à savoir que des personnes - dont moi forcément (cela ne prendra pas - désolée pour vous) - que nous ne comprenons décidément rien à la libéralisation des horaires des commerces ...

A quand le sixième ?

Écrit par : MBA | 12/09/2013

MBA@: je n'aimerais pas être votre conseiller ORP, ni votre conseiller AI ou encore votre assistant social. Puisque vous êtes tant en faveur des shops, pourquoi n'y allez-vous pas travailler la nuit? Sortir de l'aide sociale vous fait si peur? Prenez-vous en main que diable, soyez responsable et saisissez les opportunités qui se présentent au cas où la votation vous donne raison. Quelle chance!

Écrit par : Jacques R. | 12/09/2013

A Jacques R : ni au chômage, ni à l'AI, ni au RI !
Et j'ai déjà goûté cinq fois le chômage et deux fois la fin de droits!

Écrit par : MBA | 13/09/2013

Les commentaires sont fermés.