08/03/2015

Et maintenant, si on aidait VRAIMENT les familles ?

Le peuple a tranché. Il ne veut pas de l’initiative du PDC qui aurait coûté très cher et n’aurait profité qu’à une minorité de familles aisées. Il faut s’en réjouir. Mais cela ne veut pas dire que les familles n’ont pas besoin de soutien. Au contraire, soutenir les familles est plus que jamais nécessaire. Mais attention, pas n’importe lesquelles et pas n’importe comment. Il s’agit d’aider les familles qui ont réellement besoin de soutien, c’est-à-dire les familles des classes moyenne et modeste. Mais il s’agit aussi des les aider efficacement, par des mesures ciblées et non pas par l’arrosoir des baisses fiscales, au sujet desquelles le peuple vient de confirmer qu’elles profitent surtout au hauts revenus, en plus de leur coût prohibitif.

Voici donc quelques pistes pour soutenir les familles :

 

  • Augmenter les subsides pour les primes LAMAL : Les primes d’assurance-maladie grèvent chaque année plus durement les budgets. Comme ce sont des primes par tête, elles ne tiennent pas compte de la capacité financière des assurés et frappent donc plus durement les classes moyenne et modeste. Il convient donc de renforcer les subsides et de mettre un terme aux programmes d’austérités qui les diminuent ou les suppriment (p. ex. en Valais).
  • Augmenter les allocations familiales : Un moyen efficace de renforcer le pouvoir d’achat des familles est d’augmenter les allocations. Comme celle-ci restent imposées grâce au refus de l’initiative du PDC, pareille augmentation bénéficierait d’avantage aux familles des classes moyenne et modestes, qui paient peu d’impôts directs. Ma collègue Rebecca Ruiz a déposé une initiative parlementaire.
  • Harmoniser et augmenter les bourses d’étude : Avoir des enfants en formation coûte cher et beaucoup de jeunes doivent renoncer à se former parce que le porte-monnaie de leurs parents n’est pas assez bien garni. Par ailleurs, il existe de nombreuses et injustifiables disparités entre les cantons. Il convient donc d’augmenter les bourses d’étude, y compris pour la formation professionnelle et de les harmoniser comme le demande l’initiative de l’UNES, au programme de la prochaine votation fédérale de juin.
  • Aide au logement : Avec la surchauffe du marché immobilier, les loyers pèsent de plus en plus sur le budget des familles. L’Etat peut (et doit !) intervenir en favorisant la construction de logements à prix modérés et en renforçant l’aide individuelle au logement.
  • Augmenter le nombre de places dans les crèches : Un autre moyen de renforcer le pouvoir d’achat des familles et de leur permettre d’augmenter leur temps de travail. Pour cela, il faut des places en accueil extra-familial. Si l’Etat investit dans les structures d’accueil, c’est très rentable (1 franc investit en rapport environ 6), car cela augmente la productivité, le revenu du travail et donc la croissance, les rentrées fiscales et les recettes des assurances sociales. En outre, les mesures volontaristes de soutien à la création de crèche portent leurs fruits ; il convient donc de les maintenir, voire de les intensifier. Le succès de la politique volontariste vaudoise parle en faveur de cette proposition.
  • Le travail doit en valoir la peine ! Le canton de Vaud fait partie des cantons précurseurs en matière de « prestations complémentaires pour les familles », qui permettent aux familles de travailleurs pauvres d’améliorer leur revenu lorsque les parents travaillent et supprime certaines « incitations » à rester à l’aide sociale sans travailler. C’est donc un encouragement à (re)trouver une activité rémunérée et à ne plus dépendre de l’assistance publique. Espérons que d’autres cantons sauront s’inspirer de ce succès vaudois !
  • Renforcer l’égalité salariale : Un moyen efficace de renforcer le pouvoir d’achat des familles et de respecter le mandat constitutionnel d’égalité salariale et donc de faire en sorte que les femmes soient correctement payées et ne subissent plus de discriminations salariales. Il faut donc saluer et soutenir les mesures volontaristesprônées par la Présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga ! 

Commentaires

Fallait pas rêver, après la claque d'hier sur le sujet "familles", vous repartez pour un tour dans les ... dépenses !

Vous omettez un détail important : le coût global de la partition ci-dessus détaillée en prévision des ... élections fédérales de l'automne prochain ou me tromperai-je ?

Le tout ressemble furieusement à un appel d'offres, pardon d'électrices et électeurs ...

Écrit par : Marie | 09/03/2015

Il ne faut pas surinterpréter. Cela aurait bénéficié à environ 69% des familles car elles paient des impôts. Arrêter de dire que seul les classes défavorisées ont besoin d'aide.

Oui, cela aurait couté. Mais toute les propositions faites ici coûtent également !

La proposition était simple et efficace, dommage que les socialistes aient retourné leur veste pour des raison électoralistes (année 2015 oblige ...)

Écrit par : Michael Chatelan | 09/03/2015

Je gagne 60'000 par an. Ma femme a un cancer et ne peut plus travailler. On me prélève de l'impôt sur les allocation familiales que je touche. ^Je ne comprends pas comment vous et votre parti trouve ça normal.

Écrit par : Thierry Glaus | 09/03/2015

Genève, et le reste de la Suisse aussi, probablement, n'a jamais eu une politique favorisant la famille. L'importation des travailleurs formés ailleurs coûte d'ailleurs beaucoup moins cher.

Écrit par : Mère-Grand | 09/03/2015

Et si on avait commencé par donner cinq cents francs à chaque femme qui restait auprès de ses enfants, non seulement on aurait investi intelligemment sur l'avenir de notre communauté mais deuxièmement on aurait remis les priorités à leur vraies places.

A force de courir tous les lièvres à la fois, on voit tout ce que l'on perd, pour soi, pour ses enfants, pour la communauté à moyen terme.

Maintenant les familles, avant de redemander encore plus d'argent que l'on doit retirer de la bouche des Anciens pour leurs offrir des loisirs et autres débauches technologiques, qu'elles fassent la démonstration de leurs responsabilités pérennes pour l'éducation de leurs mioches!

M. Thierry Glaus, si votre épouse travaillait, elle touche maintenant des indemnités journalières, et ceci pour 720j. et après l'AI. Que voulez-vous nous dire que se sont ces maigres allocations familiales qui péjorent votre revenu imposable ?

Écrit par : Corélande | 09/03/2015

@coretrante, mon épouse ne touche ni AI, ni ijm. Ne croyez pas que beaucoup de conjoints malades sont aidés par l'état ou les assurances sociales. L'état nous prend 15% des allocations familiales que nous touchons à titre d'impôt. L'initiative du PDC aurait pu améliorer légèrement notre situation financière, ce qu'AUCUNE des pistes proposées par l'élu PS ci-dessus ne peut faire. Dès lors il ne faut pas dire que le PS soutient les familles. Pire, se venter de comprendre les familles et de s'attaquer à elle me semble incorrect. Il faut avoir l'honnêteté intellectuelle de défendre ses opinions, et à ce titre M. Schwaab et ces collègues devraient dire qu'ils cherchent à défendre les personnes qui pour une raison ou une autre ne se lèvent pas pour aller bosser, cherchent à défendre la fonction publique, mais ceci au détriment des ouvriers et de la classe moyenne.

Écrit par : Glaus | 09/03/2015

@ Mpnsieur Schwaab Corélande et Glaus ont tout deux raison.Et s'il y avait moins de féministes nommées Sportives intellectuelles et technocrates sans doute que notre monde irait mieux
Si Les Romand sont devenus Neinsager c'est aussi en rapport avec les nombreuses humiliations subies de la part des écolos Pestes Vertes et de certaines ONG voire partis qui ne cessent de dénigrer l'ouvrier et son comportement
Ecoutez ce qu'un enseignant Jean Gabard affirme par devant caméra concernant* le Féminisme et ses dérives *
Pour de nombreuses femmes les accouchements auront duré plus de 25 heure avec une seule sage femme pour trois parturientes et point de toubib,ces femmes là ont l'esprit beaucoup plus ouvert et sont nettement plus réalistes que nombre de leurs congénères remplies de diplômes simple torchons de papier qui à lui seul ne prouve absolument rien
Si ce n'est blablater et faire nourrir les statistiques
Très belle journée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovejoie | 10/03/2015

Les commentaires sont fermés.