30/08/2015

Pour le Sonntagsblick, «Lavaux», c’est «l’agglo»… (Carnet de campagne, épisode 3)

Aujourd’hui, le « Sonntagsblick » publie un de ces « rankings » ou « ratings » dont les journalistes raffolent, surtout en période électorale. Cette fois, c’est le classement des élu-e-s les plus « influents » sur les réseaux sociaux. L’hebdomadaire zurichois m’y classe 3ème et premier romand, ce qui fait toujours plaisir, même si ce ranking est aussi bidon que tous les autres (d’ailleurs c’est promis, je parlerai bientôt de « smartvote »).
L’article parvient à une conclusion plutôt surprenante : selon le Sonntagsblick, les premiers du classement sont « jeunes » (OK, tous ont moins de 40 ans), mais aussi vivent « en ville ou en agglomération ».

SoBli 30 août 15

Franchement, je n’ai pas vraiment l’impression qu’à Riex, ce soit en « agglomération » (même si c'est dans la banlieue de Cully). D’ailleurs, officiellement, Bourg-en-Lavaux ne fait pas partie de l’agglomération lausannoise. Mais peut-être que du point de vue zurichois…
Malheureusement, le Sonntagsblick n’a pas (encore) répondu à ma réaction :

Tweet au SoBli 300815

(Cher Sonntagsblick, voilà où j'habite. Ce n'est ni "en ville", ni dans une "agglomération".)

Nous verrons bien !

Commentaires

Monsieur Schwaab,

Und doch, der "Sonntagsblick" hat Recht! (Was natürlich nicht unbedingt immer der Fall ist!)

Quoi que vous puissiez dire, vous faites bien partie de l'agglomération lausannoise. D'ailleurs, si vous avez une quelconque curiosité, cliquez sur l'adresse suivante:
http://www.riex.ch/
... Vous constaterez qu'il est écrit "Riex en Lausanne"!... Et que ce n’est pas moi qui invente !

En écrivant votre billet, vous vous Riez uniquement des simples citoyens du canton!... Ou alors, vous souffrez d'un très fort repli sur vous-même. Une tare qui, habituellement est plutôt un syndrome UDC que PSS.
De plus, pour vous exprimer ainsi, vous ne devez avoir aucun lien culturel avec le chef-lieu, ni en ce qui concerne le théâtre, la danse, la musique, ou le cinéma. Attention. par-là, je ne veux point dire que Riex n'a que les vignes pour unique culture, ni que, si vous ne passez jamais à Lausanne pour raisons culturelles, vous êtes un inculte... La lecture pourrait être votre seule véritable passion (à côté de la politique, bien entendu!)
Si c'était vous qui aviez raison, je propose alors que tous les "non-agglomérés" paient les possibilités culturelles qui leur sont offertes par l'agglomération, soient facturées d’un montant plus élevé qu’elles ne le sont pour les "agglomérés" qui en paient une partie par les impôts perçus par les communes qui participent à cette offre culturelle.
D'ailleurs votre position de replis ne vient probablement que de là: protéger le porte-monnaie de vos électeurs et préconiser un "vivre ensemble culturel" qui, malheureusement, n'est, la plupart du temps, qu'un slogan électoral sans lendemain!
Je vous signale aussi que Mobilis est en avance sur votre vue étriquée de l'agglomération: tout le canton, ou presque, n’est qu'une seule et même agglomération.
Il est même certains politiques possédant une vision du futur (Si, si! C'est rare, mais ça existe) et pour qui l'agglomération dépasse largement les frontières du canton. Les plus téméraires vont jusqu'à dépasser les frontières helvétiques... Malheureusement, en majorité, ils sont d'un électoralisme à outrance qui leur permet de se maintenir accroché à leur siège et de profiter des avantages du «trône».

Écrit par : La paille et la poutre | 03/09/2015

Monsieur Schwaab,

Und doch, der "Sonntagsblick" hat Recht! (Was natürlich nicht unbedingt immer der Fall ist!)

Quoi que vous puissiez dire, vous faites bien partie de l'agglomération lausannoise. D'ailleurs, si vous avez une quelconque curiosité, cliquez sur l'adresse suivante:
http://www.riex.ch/
... Vous constaterez qu'il est écrit "Riex en Lausanne"!... Et que ce n’est pas moi qui invente !

En écrivant votre billet, vous vous Riez uniquement des simples citoyens du canton!... Ou alors, vous souffrez d'un très fort repli sur vous-même. Une tare qui, habituellement est plutôt un syndrome UDC que PSS.
De plus, pour vous exprimer ainsi, vous ne devez avoir aucun lien culturel avec le chef-lieu, ni en ce qui concerne le théâtre, la danse, la musique, ou le cinéma. Attention. par-là, je ne veux point dire que Riex n'a que les vignes pour unique culture, ni que, si vous ne passez jamais à Lausanne pour raisons culturelles, vous êtes un inculte... La lecture pourrait être votre seule véritable passion (à côté de la politique, bien entendu!)
Si c'était vous qui aviez raison, je propose alors que tous les "non-agglomérés" paient les possibilités culturelles qui leur sont offertes par l'agglomération, soient facturées d’un montant plus élevé qu’elles ne le sont pour les "agglomérés" qui en paient une partie par les impôts perçus par les communes qui participent à cette offre culturelle.
D'ailleurs votre position de replis ne vient probablement que de là: protéger le porte-monnaie de vos électeurs et préconiser un "vivre ensemble culturel" qui, malheureusement, n'est, la plupart du temps, qu'un slogan électoral sans lendemain!
Je vous signale aussi que Mobilis est en avance sur votre vue étriquée de l'agglomération: tout le canton, ou presque, n’est qu'une seule et même agglomération.
Il est même certains politiques possédant une vision du futur (Si, si! C'est rare, mais ça existe) et pour qui l'agglomération dépasse largement les frontières du canton. Les plus téméraires vont jusqu'à dépasser les frontières helvétiques... Malheureusement, en majorité, ils sont d'un électoralisme à outrance qui leur permet de se maintenir accroché à leur siège et de profiter des avantages du «trône».

Écrit par : La paille et la poutre | 03/09/2015

Les commentaires sont fermés.