07/09/2015

Vimentis, pire que smartvote, prend les gens pour des imbéciles… (carnet de campagne, épisode 5)

Je croyais qu’on pouvait difficilement faire pire que smartvote, je me trompais lourdement. Smartvote n’est en effet pas seul sur le marché des « rating ». Son concurrent Vimentis, spécialiste des sondages foireux menés avec des panels non-représentatifs, propose aussi son questionnaire. Que j’ai renoncé à remplir après la… deuxième question tant il est mal fichu. Si mal fichu que je n’ai tout simplement pas réussi à y répondre. Voici ces deux questions, qui portent sur des dossiers que je connais très bien, les ayant tous les deux traités en commission : Question 1 : En cas d'autorisation par le tribunal administratif fédéral, le service de renseignement de la Confédération doit avoir le droit d'observer l'échange par courrier, téléphone et e-mail.

Commentaire : S’agit-il de surrveillance préventive ou répressive ??? Cette nuance est de taille et aura une influence déterminante sur la réponse. Au moins, Vimentis ne semble pas confondre, comme smartvote, la LRens et la LSCPT. Mais ne pipe mot des télécommunications cryptées, pourtant un des grands enjeux de ce dossier.

Question 2 : Les délits criminel doivent également être punis par des privations de liberté de courte durée et non plus uniquement par des travaux d'intérêt général et des amendes.

Si l’équipe de Vimentis faisait son boulot un tant soit peu sérieusement, elle saurait que, depuis juin dernier, le travail d’intérêt général n’est désormais plus une peine mais une forme d’exécution et peut remplacer… une peine d’emprisonnement ! Cette question est donc obsoloète. Pis, il s’agit d’un sujet dont les médias ont passablement débattu et qu’il est difficile d’ignorer.

Par ailleurs, l’équipe de Vimentis harcèle les gens en leur envoyant un rappel par semaine pour qu’ils répondent à leur fichu questionnaire. Agaçé par ce bombardement, je leur ai répondu que je ne le remplirait pas et ai expliqué pourquoi. La première réponse a été… le courriel standard pour me rappeler que je n’ai « toujours pas répondu au questionnaire ». Ils ont même contacté mon parti pour lui signaler que je faisais partie des candidats « réfractaires » ! Pire que du harcèlement téléphonique !

Vimentis répond… et aggrave son cas !

Quelques jours plus tard, la réponse de Vimentis arrive. Et elle est gratinée : « Tout de même, je vous rappel que ce questionnaire a été conçu en premier lieu fait pour tous les électeurs. Il est donc nécessaire qu'il soit accessible et compréhensible pour toutes les personnes, de tout les classes sociales et ayant jouis différentes formations. Celui-ci ne doit pas être trop compliqué et ne pas approfondir la matière plus que nécessaire. N'oublier pas que beaucoup d'électeurs ne sont pas aussi bien informés que vous sur les différentes matières. » (les fautes d’orthographe sont d’origine). Donc, parce qu’elle pense que les électrices et électeurs ne comprendraient pas leurs questions si celles-ci rendaient bien la complexité de certains objets, l’équipe de Vimentis préfère poser des questions si inexactes qu’elles en deviennent erronées. Par ailleurs, penser qu’il ne faut pas « approfondir la matière plus que nécessaire » laisse à penser que les votants n’étudient pas les objets de votations ou ne savent pas faire la différence entre les objets, même lorsqu’ils se ressemblent. Moi, j’appelle ça prendre les gens pour des imbéciles.

Et quelques jours après cet échange, l’auteur de la réponse de Vimentis me récrit… pour me rappeler que je dois remplir le questionnaire ! Un grand bravo, vraiment !

Commentaires

Monsieur Schwaab,

Ayez quelque mansuétude pour des « étrangers » qui s'efforcent à parler notre langue et qui n'ont d'autre possibilité de le faire que d'utiliser un robot-traducteur. Demandez aux dits « étrangers » de vous envoyer le questionnaire en anglais, vous verrez que ce sera bien plus facile... Pour eux en tout cas!
Ne vous en prenez qu'à vous-même ! Vous participez activement à la déliquescence de la seconde langue nationale. Vous l’avez dit vous-même, sous la Coupole fédérale, vous et votre parti vous êtes battus avec énergie pour « Swissness ».
Un nom qui ne participe pas à l'éradication d'une langue monstrueuse (de type « Lochness » ainsi que déjà dit !).
Rendez-vous compte : même mon robot-correcteur de français est moins monstrueux que vous et vos pairs, il indique « erreur » pour le mot « Swissness »…
Incredible!... That USA robot is less « Swissless » than the Swiss politicians.

L'élimination lente mais constante du français* en Suisse fait-elle partie du programme de votre parti. le PSS?
*Pour éviter tout quiproquo qui permettrait de ne pas répondre en arguant ainsi que vous le faites ci-dessus (avec raison), il s’agit bien de l’idiome parlé en Romandie en général, donc en tenant compte des particularismes linguistiques de chaque canton et de chaque région, aussi petite soit-elle, de chacun des dits cantons.

Écrit par : La paille et la poutre | 08/09/2015

Chères Paille et Poutre, et encore, vous n'avez pas relevé mon emploi du mot "rating". Et cela ne m'étonne pas que votre correcteur soit inefficace; je suis incorrigible!

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 08/09/2015

Monsieur Schwaab,

C'est vrai!... Portant il y a une nuance: pour «rating» vous avez mis les deux «.», pour «Swissness» ça ne l'est que sporadiquement.
J'ajoute que je n'ai pas plus relevé le sabir par vous utilisé.
Ceci, par exemple: «LRens et la LSCPT»!

Mais puisque vous revenez sur la propention à l'utilisation de termes abscons en politique (anglais ou autres), j'y reviens également.
De tels termes permettent de garder le contrôle et surtout de se donner de grands airs. Les airs des «ceusses qui savent».
Mais jamais, au grand jamais, ces mêmes politiciens ne vont vouloir imaginer que ce travers (parmi une foule d'autres) participe à la maigreur des participations aux urnes!... Tout et tous sont responsables... Sauf eux, bien entendu!
LSCPT ça pourrait vouloir dire beaucoup de choses!... Tenez, par exemple

- Législation du Sabir Consternant d'une Politique Tapageuse
- Ligue Socialo-Capitaliste Pro-Tératologique... ou étude du Monstre du "Swissness"
- Livre Saint du Cénacle des Politiciens Typiques.
- Loi Sacrée du Comportement en Politique Tautologique

La liste pourrait être infinie! Ce qui, pour un citoyen lambda, ne permet pas de faire un réel choix... Il devra voter sans comprendre. Ou alors, il aura compris une chose: ne point voter est la meilleur solution, puisque, n'ayant pas compris, il pourrait le faire à rebrousse-poils de son vrai choix.

Au fait, que veut dire LSCPT ?

Écrit par : La paille et la poutre | 08/09/2015

ça veut dire "Loi sur la surveillance de la correspondance par poste et télécommunications" (http://www.parlament.ch/f/suche/pages/geschaefte.aspx?gesch_id=20130025). Mais je préfère vos suggestions! Quant à LRens, c'est une loi assez rance... sur le renseignement.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 09/09/2015

Les commentaires sont fermés.