06/02/2017

RIE3 : paroles d’élu-e-s bourgeois-e-s

Les partisans de la RIE3 ont tenté de réduire la résistance contre cette réforme fiscale déséquilibrée à un « pure combat idéologique du PS » et disent que la droite « fait bloc ». Sauf que plus la campagne avance, plus le nombre d’élus et d’anciens élus bourgeois qui s’opposent à ce véritable festival d’astuces fiscales s’accroit, même si les partisans tentent de faire croire que Mme Widmer-Schlumpf, qui considère que la RIE3 est « déséquilibrée », serait seule de son avis à droite.

Et même des partisans de la RIE3 ne cachent plus leur malaise face à certaines des astuces contenues dans le paquet. Quant à ceux qui n’ont aucun doute sur ledit paquet, ils ne ratent pas une déclaration qui donne raison aux opposants. Petit florilège :

A propos des coûts de la RIE3 pour les collectivités publiques et les classes moyennes :

  • « La classe moyenne paiera la facture. » (Christian Wanner, ancien conseiller d’Etat PLR soleurois et président de la Conférence des directeurs cantonaux des finances, in Der Bund)
  • « Nous aurions dû faire preuve de plus d’honnêteté, et dire dès le début que la RIE III allait coûter cher à la collectivité, et qu’il faudrait se serrer la ceinture (...)» (Yannick Buttet, vice-président du PDC, in 24 heures)
  • « La RIE III fera perdre de l’argent dans un premier temps. » (Christian Lüscher, vice-président du PLR, in Le matin dimanche)
  • « «Mais il y a aussi les effets de la RIE III (…). Bref, de grosses inconnues à plusieurs millions qui pourraient grever le budget [de l’éducation].» (Oskar Freysinger, conseiller d’Etat UDC en charge de l’éducation, in Le matin dimanche)

A propos du « NID » (ou déduction des intérêts notionnels) :

  • « Introduire le NID est une erreur » (Jean-François Rime, conseiller national UDC et président de l’USAM, supra RTS la première)
  • « C’est dérangeant » (Pierre Maudet, conseiller d’Etat PLR genevois, supra RTS la première)
  • « Je suis étonné que la Suisse pense à cette mesure », (Prof. Bruno Colmant, inventeur du NID supra RTS la première)

A propos des « patent box » :

  • « Les conséquences financières de la "patent box" ne peuvent donc pas être estimées globalement, mais seront fonction de sa mise en oeuvre précise dans chaque canton. Les dispositions d'exécution seront édictées sous la forme d'une ordonnance du Conseil fédéral. Cette ordonnance fera l'objet d'une procédure de consultation ordinaire (…) Le Conseil fédéral entend ouvrir la procédure de consultation après la votation populaire sur la RIE III. » (Ueli Maurer au nom du Conseil fédéral dans sa réponse à mon interpellation sur l’impact réel des « patent box »)

A propos des PME :

  • «  [Cette réforme] va massivement pénaliser les PME argoviennes, même en cas de baisse du taux d’imposition. » (Jean-Pierre Gallati, chef du groupe UDC au grand conseil argovien, in Aargauerzeitung)

A propos des menaces sur l’emploi :

  • « Je ne peux pas vous donner un exemple d’entreprise qui délocaliserait en cas de non » (Jean-François Rime, supra RTS la première)
  • « Aucune entreprise ne quittera la Suisse le 13 février (…) » (Isabelle Chevalley, vert’libérale vaudoise, sur facebook)

A propos de la faisabilité d’un « plan B » en cas de refus de la réforme :

  • « En cas de non, je pars de l’idée que le Conseil fédéral proposera rapidement une nouvelle réforme » (Ueli Maurer, conseiller fédéral UDC, devant la commission de l’économie du Conseil national, cité par le Tagesanzeiger)
  • « Je n’aime pas faire du catastrophisme, et je pense que l’on pourra toujours s’en sortir d’une manière ou d’une autre. » (Philippe Nantermod, vice-président du PLR, répondant à la question « La Suisse a-t-elle le temps de concocter une nouvelle réforme? » in 24 heures)

Il est encore temps de voter NON à cette RIE3 et de pousser le Parlement a faire une réforme moins chère et plus équilibrée !

Commentaires

Si je comprends bien, c’est vous qui arbitrez le match bourgeois-prolos, comme vous appelez avec mépris le corps électoral dans l'exercice du droit de suffrage ?

Écrit par : rabbit | 06/02/2017

Monsieur Schwaab,

Ce soir, avec nos amis et toute la famille, nous allons boire à l'enterrement du RIE III.
Vos explications n'auront pas été vaines, en tout cas, elles nous ont permis de soupeser les conséquences en bonne connaissance de cause (d'un Conseil Fédéral laquais, incompétent et arrogant). Contents d'avoir voté Non, accentué d'un grand point d'exclamation. Sans regret!

Nous buvons à votre santé!!!
Et merci encore d'avoir pris la peine pour des rédactions de qualité afin de bien nous informer.

Beatrix GE

Écrit par : Beatrix | 12/02/2017

Superbe victoire de la gauche et bel avertissement à la droite principalement à l'UDC qui n'aime qu'elle-même !!! :-)))

Ai adoré la lecture des résultats ...

Belle journée à vous

Écrit par : Marie | 13/02/2017

Le refus du peuple montre le manque de confiance des électeurs. Les futurs projets du CF seront régulièrement refusés car les citoyens-électeurs ne font plus confiance aux élus de tous bords. La majorité des élus sont des menteurs et la confiance en eux n'existe plus. La pourriture est tenace, il y a qu'a voir ce qu'il reste de l'initiative pour limiter l'immigration. Le parlement se fout royalement des résultats des votations. Vous dégoutez les électeurs de s'exprimer dans les urnes. Mieux vaut balancer à la poubelle les prises de positions des partis ! Vous devriez avoir honte de vous foutre de la gueule du peuple !

Écrit par : Gedeon Teusmany | 18/02/2017

Les commentaires sont fermés.