14/09/2017

Pour en finir avec l’argument : « Ce sont les jeunes qui vont payer ! »

Les opposants à la réforme des retraites PV2020 n’ont pratiquement qu’une seule stratégie : monter les générations les uns contre les autres en faisant croire aux jeunes « que c’est eux qui vont payer » une réforme qui « ne leur apporte rien ». C’est faux, archi-faux. Et c’est facile à démonter :

  • Tout d'abord, parce que les retraités paient aussi la TVA et contribuent donc aussi à l'assainissement. Il est donc faux de dire que seuls les actifs paient. Mais ce ne sont pas que les habitants de notre pays qui contribuent à financer les retraites : Les touristes paient aussi environ 10% des recettes de la TVA.
  • Ensuite, augmenter les rentes AVS est rentable pour les jeunes qui ont des revenus bas ou moyens, car ils paient beaucoup moins de cotisations que ce qu'ils touchent une fois à la retraite. En revanche, les gens très aisés paient beaucoup, alors qu’ils touchent à peu près la même rente AVS que tout le monde, rente sur laquelle des impôts sont prélevés. Voici un exemple de calcul qui démontre la « rentabilité » de l’AVS pour les jeunes mais aussi son caractère social : https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1021273...
  • C’est surtout en cas de non à PV2020 que les jeunes vont passer à la caisse : le plan B du PLR et de l’UDC sera en effet avant tout financé... par les jeunes. Ils auront 1 milliard de francs de cotisations au 2ème pilier à payer en plus chaque année, sans que leurs futures rentes n'augmentent pour autant. Pour un jeune actif en début de carrière professionnelle, cela veut dire payer plus de deux fois plus de cotisations LPP. En résumé, le plan B de la droite, c’est « cotiser plus sans toucher plus ».
  • Renforcer le financement de l’AVS bénéficie directement aux jeunes d’aujourd’hui. En effet, sans le financement supplémentaire de PV2020, l’AVS n’aura pratiquement plus d’argent dans sa caisse en 2030. Un financement supplémentaire permet de garantir les futures rentes.
  • Voici enfin l'argument à mon avis décisif : aujourd'hui, sans réforme, les assurés du 2ème pilier actifs paient 3 milliards de francs par an de cotisations LPP non pas pour assurer leurs futures rentes... mais pour payer les rentes des retraités actuels. Actuellement, les jeunes paient donc énormément de cotisations LPP qui sont redistribuées retraités. En cas de non à PV2020, ce financement des rentes du 2ème pilier par les actifs augmentera à 3,7 milliards par an en 2030. Seule la réforme PV2020 (baisse du taux de conversion) fera baisser cette redistribution qui est contraire aux objectifs du deuxième pilier… et aux intérêts des jeunes générations.

Dans l’intérêt des jeunes générations : 2x OUI à PV2020 !

Commentaires

Oui les jeunes devront payer plus dans le moyen-long terme. Parce qu'ils commencent tard, voire très tard à cotiser! (25-30 ans) Alors que la génération qui touche maintenant, a cotisé depuis ses 18 ans.

Cette PV2020 de berset, aura les mêmes conséquences que la LAMAL de dreyfuss.

Elle jette de la poudre aux yeux pour faire voter oui cette fois, et les révisions inévitables qui suivront mettront les points sur les -i- et les jeunes se prendront une belle augmentation de cotisations.....en plus!

Et là on ne tient pas compte de la nouvelle mentalité des jeunes, qui veulent ne pas travailler à 100%, des congés paternité, des périodes de chômage sans complexe, des vacances à rallonges.....et j'en passe! ça aussi aura des conséquences sur les cotisations des caisses de retraites et sociales.

Écrit par : Corélande | 14/09/2017

Ça ne va pas si mal au pays de Guillaume Tell, de Heidi et de Jean Christophe Schwaab: selon le rapport 2016 du Crédit Suisse sur la richesse mondiale, la Suisse confirme sa position de leader sur plusieurs tableaux. Chaque année depuis 2012, la richesse par adulte y dépasse 500'000 dollars, un seuil qui n'a jamais été atteint par aucun autre pays. Dès 2001, la Suisse se classe chaque année au premier rang en termes de richesse médiane. En 2016, la richesse totale des ménages suisses atteignait 3,5 billions de dollars, somme équivalent à 1,4 % des actifs mondiaux, alors que le pays ne compte que 0,1 % des adultes de la planète. En résumé, les Suisses sont onze fois plus riches que le citoyen mondial moyen : vraiment pas de quoi paniquer, non ?

Écrit par : rabbit | 14/09/2017

Rabbit, avez-vous 500'000 francs de fortune? Moi pas, en tout cas. Ce qui compte, ce n'est pas la fortune moyenne, c'est comment elle est répartie. P. ex. si 20 personnes ont une fortune totale de 10 millions de francs, mais que, dans les faits, 19 n'ont rien et un 10 millions, cela donne aussi une fortune moyenne par personne de 500'000.-. Mais les inégalités sont criantes. Or, en Suisse, les inégalités de patrimoine croissent sans cesse.
Augmenter les cotisations AVS (qui frappent les très hauts revenus) est un premier pas vers la baisse des inégalités. Un premier pas modeste, certes, mais un premier pas quand même.

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 15/09/2017

Vous vous rappelez certainement que les indépendants cotisent à l'AVS, sur des revenus parfois élevés, alors qu'ils n'auront pas droit à la rente une fois parvenus à la retraite. Et moi qui n'ai jamais vraiment touché de salaire mirobolant tout au long de ma carrière, j'ai tout de même versé 2.5 millions à cette honorable institution, tout en admettant que je ne vivrai jamais assez longtemps pour m'attendre à un retour sur investissement. Si c'est pas de la solidarité, ça ? C'est alors le "tout-à-l'état" et une rente généralisée issue de la confiscation, que vous proposez aux naïfs, ou je n'ai rien compris au modèle politique que vous défendez.

Écrit par : rabbit | 15/09/2017

A Genève les partisants du Oui ont de sérieux appuis : Papy Ziegler et les mamies Calmy-Rey, Dreifuss, Brunner, Fehlmann-Rielle et Maury-Pasquier. Alors, Berset est conseiller fédéral ou directeur de l'EMS "Les Roses Rouges Fanées" ?

Écrit par : Gedeon Teusmany | 15/09/2017

@Rabbit: si je calcule bien, vous avez doc coitisé sur un salaire annuel moyen d'environ 660'000 (environ deux fois celui d'un sonseiller fédéral) depuis l'âge de 20 ans jusqu'a celui de 45 ans. A partir de quel mo tant est-ce qu'un salaire est "mirobolant" ? Un million par an ?

Quand a l'histoire des indépendants qui doivent cotiser mais ne touchent rien, je me demande d'ou vous sortez ça ? Vous ne confondriez pas avec le 2eme pilier, qui n'est sauf erreur pas obligatoire pour les indépendants ?

Par contre si on vous laisse supprimer l'AVS, ça fera effectivement pas mal de monde qui aura cotisé et ne touchera pas de rente.

Écrit par : Pierre | 15/09/2017

En rallongeant la durée de cotisation de 22 ans, ça va dégonfler un peu là où ça coince... et je n'ai pas l'intention de supprimer l'AVS, puisque je tiens à en profiter encore longtemps, heureux d'être arrivé jusque-là sans trop de pépins.

Écrit par : rabbit | 15/09/2017

En cherchant une info sur le site de 24 heures, voici ce que j'ai lu ... :

"Les Suisses ont approuvé la réforme des retraites ainsi que l'article sur la sécurité alimentaire. D'autres objets étaient au menu dans les cantons. Tous les résultats sont ici. Plus...

Par Christine Talos Mis à jour à 18h07

Les Suisses rejettent la réforme des retraites"

Je me pose des questions sur le journalisme ...

Écrit par : Marie | 24/09/2017

Bienvenue au club !

Écrit par : rabbit | 24/09/2017

Les commentaires sont fermés.